Accueil Dossiers Brèves Toulouse : le Dal occupe la SA Les Chalets

Toulouse : le Dal occupe la SA Les Chalets

dalDepuis ce matin, le Dal Toulouse occupe le siège social de la SA Les Chalets. Selon l’association « une des locataires de cette dernière vit depuis des années dans un appartement qui n’est pas aux normes électriques, et qui est même dangereux. A cause de ces problèmes, elle ne peut avoir accès au chauffage et est obligée de trouver un endroit ou vivre tous les hivers.

 

« Nos projets sont élaborés sur un mode participatif. Plaçant l’humain au coeur de notre métier, nous sommes très attentifs aux habitants, à leurs modes de vie, leurs besoins et leurs aspirations. Cette culture de l’échange vaut pour l’ensemble des acteurs concernés, les communes aussi bien que les riverains. Pleinement engagés pour la mixité sociale, nous sommes tout aussi impliqués en faveur de l’environnement et du développement durable. Concrétisation de cette ambition, nos programmes répondent au minimum à la norme THPE, voire BBC pour les plus récents. » Voici comment l’Office HLM  des Chalets, dont le slogan est « l’Humain au cœur de l’Habitat », se présente sur sa plaquette d’accueil.

« Force est de constater que la réalité peut malheureusement être différente pour certains de ses locataires » souligne le DAL qui a décidé d’occuper le siège social de la SA Les Chalets pour trouver une solution à Madame S vivant dans un logement indécent et dangereux.

 

Explications du Dal

« Ainsi, son logement qu’elle loue aux Chalets n’est pas aux normes électriques, et ce n’est pas faute d’avoir demandé à cet office HLM d’intervenir dès 2009. Rien n’a été fait, la seule solution préconisée par le Groupe des Chalets a été de régler l’ampérage auprès d’EDF, ce qui était fait depuis longtemps, mais aucune action concrète n’a été menée pour remettre au norme l’appartement et résoudre les problèmes d’humidité de l’immeuble (cave inondée notamment). L’appartement ne dispose même pas de tableau électrique…

Ce cas est révélateur de la précarité énergétique qui touche de plus en plus de personnes en France : 9 million actuellement selon le médiateur national de l’énergie. Alors que la plupart des 4,1 millions de ménages victimes de précarité énergétique sont en secteur rural vivant dans des habitats anciens, on découvre ici que même dans des logements d’Offices HLM ayant pignon sur rue des logements ne sont pas aux normes.

Nous demandons à ce que la SA des Chalets prenne ses responsabilités, à savoir faire les travaux de rénovation qui s’imposent au plus vite ou reloger dignement Madame S,  victime de cette insécurité électrique, ainsi que tout-e-s les habitant-e-s qui pourraient l’être dans les logements qu’elle loue.

Par ailleurs, nous avons fait appel aux Services d’Hygiène de la Mairie pour qu’ils prennent acte de cette situation. Nous rappelons que si l’appartement et l’immeuble sont déclarés insalubres par les services, les locataires ne seront plus tenus de payer leurs loyers.

En outre concernant la précarité énergétique, le DAL réclame :

– La baisse immédiate des loyers et des charges ;

– La création d’un service public du logement pour : produire 200 000 vrais logements sociaux par an, agir contre la spéculation, lutter contre les taudis et les abus, faire respecter le droit au logement décent et accessible…

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

1 COMMENTAIRE

  1. Toulouse
    le 26 Février 2013

    La sa les chalets ne se contente pas de faire du frics
    elle menace une personne handicapé de résilier judiciairement son bail pendant la période hivernale à la résidence “les roses” 54 rue des roseaux 31400 Toulouse
    Résidence acquise le 01 Février 2012 pour 6400 000 euros
    Elle a recours auprès de Raynaud Guillaume président de la chambre des huissiers de justice de toulouse pour menacer et intimider les gens
    ainsi que Jean charles PITEAUX président de la CAF pour verser directement a la sa les chalets l’allocation de logement alors que la résidence n’est pas conventionnée au niveau des loyers
    tous cela avec l’accord du préfet et du président du conseil général Izard
    la politique sociale de logement c’est comme cela que la sa les chalets le fait : menaces, intimidations, non entretien des résidences, magouilles etc…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici