Accueil Dossiers Brèves Pour le DAL, « le désenchantement, c'est maintenant »

Pour le DAL, « le désenchantement, c’est maintenant »

logo du DalAlors qu’il y a quelques semaines le Préfet de Haute Garonne, Monsieur Comet, annonçait que des réquisitions de logements vacants allaient avoir lieu à Toulouse et dans son agglomération pour reloger les personnes sans abris, l’effet d’annonce a laissé place à la consternation. Pour le DAL, « le désenchantement, c’est maintenant »

 

« Rue Professeur Jammes, Impasse Descouloubre, Faubourg Bonnefoy, Campement de la Garonne, Rue des Champs Elysées, des noms qui résonnent comme une impasse pour toutes celles et ceux qui y ont été remis à la rue : familles, enfants, personnes seules…A la place des réquisitions promises par la Ministre du Logement, Cécile Duflot, ce sont des expulsions sans solutions viables de relogement qui se succèdent. La seule compensation proposée par la Préfecture, est la fameuse formule « sandwich-café-F1 » : deux ou trois nuits d’hôtels, et après ? Rien. Le bilan des expulsions pendant la trêve hivernale actuelle à Toulouse, est plus catastrophique que celui de celle de l’an dernier! A croire que Monsieur Comet cherche à faire pire que l’ancienne sous-préfète, Madame Souliman, comme lorsqu’il déclare le renforcement du Plan Grand Froid au niveau 2 le mardi 15 janvier et fait expulser 35 personnes le lendemain…

Face à ce constat révoltant, nous interpellons les institutions qui doivent prendre leur responsabilité pour régler la situation au lieu de prendre des mesures pour l’aggraver. Le Gouvernement et la Mairie sont socialistes ? Qu’ils le prouvent ! Nous ne voulons pas attendre cet été que les réquisitions par l’Etat aient lieu, elles sont nécessaires dès maintenant ! La Mairie de Toulouse prétextait en début d’année 2012 ne rien pouvoir faire à cause de conflits avec la Préfecture répondant au gouvernement de Nicolas Sarkozy, qu’en est il actuellement ? Nous rappelons qu’il est dans ses compétences de réquisitionner des logements vacants, d’autant plus que Martine Croquette, adjointe au Maire a déjà déclaré que 2000 logements vacants étaient disponibles sur Toulouse et son agglomération.

Nous demandons aussi que cesse la répression sur la Campagne pour la Réquisition l’Entraide et l’Autogestion (CREA), qui a le mérite de réussir ce que les institutions ne veulent pas faire : donner un toit à celles et ceux qui sont à la rue.

Si nous devons faire un premier bilan de l’action du gouvernement il s’achève sur une triste réalité : en l’espace de trois semaines la Préfecture de Haute-Garonne a remis plus de 100 personnes à la rue. On nous promettait le changement, pour l’instant nous n’en avons eu que le désenchantement ».

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici