Accueil Dossiers Brèves Une centaine de sans-abris a dormi à la rue, hier soir, à Toulouse

Une centaine de sans-abris a dormi à la rue, hier soir, à Toulouse

Hier, des sans-abris ont occupé le gymnase Lamartine, à Saint-Cyprien. Ils refusaient la fermeture de l’hébergement d’urgence suite à la fin du plan Grand Froid. Le gymnase a finalement été fermé et des sans-abris ont été mis à la rue.

Des membres d’associations et des travailleurs sociaux ont été empêchés de rentrer dans le gymnase par les forces de l’ordre. Les sans-abris l’ont occupé, une bonne partie de la journée. Françoise Souliman, secrétaire générale de la préfecture de Haute-Garonne est venue les rencontrer.

« Rien n’a été proposé. Nous n’avons pas pu rentrer et quand on lui a demandé ce qu’elle compte faire, elle nous a répondu que ce n’était pas de sa compétence » regrette Annabelle Quillet, membre du GPS, groupement pour le travail social.

Hier soir, le gymnase a fermé. Une trentaine de sans-abris a été mise à la porte du Grand Ramier, lieu d’hébergement. « Ils se sont réfugié dans une maison vide. En tout, une centaine de sans-abris a dormi dehors, hier soir » indique Annabelle Quillet. La situation ne peut rester telle quelle, pour les travailleurs sociaux. « L’Etat a l’obligation de fournir un toit à tous. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici