Accueil Articles Une Toulouse : Les conducteurs de la SNCF reconduiront la grève lundi prochain

Toulouse : Les conducteurs de la SNCF reconduiront la grève lundi prochain

Les conducteurs de la SNCF reconduiront la grève lundi prochainPour le 9ème lundi consécutif le trafic des trains régionaux sera perturbé le 21 janvier prochain en Midi- Pyrénées. La totalité des syndicats n’ont pas trouvé d’arrangement avec la direction de la SNCF. Pour les usagers, la galère continue.

 

Réunis en assemblée générale, les syndicats Sud Rail et UNSA (Union Nationale des Syndicats Autonomes) ont voté pour la prolongation de la grève lundi prochain. Si les négociations n’aboutissent pas en début de semaine prochaine, ils pourraient à nouveau reconduire la mobilisation. Frédéric Jeanne de l’UNSA  précise que « les propositions de la direction ne sont pas suffisantes au niveau des embauches et nous voulons une meilleure qualité dans les locaux de repos pour les conducteurs qui travaillent en coupure. Si la direction ne bouge pas, on poursuivra le mouvement ».

 

Les voyageurs votent pour la reprise

Pris entre le marteau et l’enclume, les passagers effectuent parfois un parcours du combattant. Pour  Damien de Gaillac les lundis se suivent et se ressemblent. « L’an dernier, tous les lundis c’était déjà la même chose. Quand je pars de chez moi de Gaillac pour me rendre à Toulouse, je dois prendre le bus jusqu’à St Sulpice, changer, prendre un train et arriver à Toulouse » détaille-t-il. De son coté Françoise, une jeune alsacienne qui devait se rendre à Foix, a eu une mauvaise surprise en arrivant à Matabiau. « Ça m’énerve, je viens d’Alsace, j’ai voyagé toute la nuit et j’avais un rendez vous à Foix à 12 heures mais on ne m’a proposé qu’un autocar qui part de Toulouse à 12H30. Ils auraient pu au moins nous prévenir avant » lance-t-elle.

Contactée, la direction de la SNCF n’a pas souhaité répondre à nos questions mais a réagi au travers d’un communiqué de presse adressé aux voyageurs et aux cheminots. « L’exaspération des voyageurs est aujourd’hui totalement compréhensible, cette situation est également très difficile pour les 95% des agents qui sont à leur poste le lundi » note l’entreprise publique. Reste maintenant aux deux parties à trouver un accord, pour ne pas qu’une nouvelle fois, les voyageurs trinquent.

 

Pierre-Jean Gonzalez

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici