Accueil Articles Une Sécurité routière: une dizaine de nouveaux radars en Haute-Garonne d'ici décembre

Sécurité routière: une dizaine de nouveaux radars en Haute-Garonne d’ici décembre

Voici le nouveau radar des allées de Brienne, désormais en hauteur et flashant de derrière.La lutte contre les infractions routières prend un sérieux coup d’accélérateur. Soucieux de freiner la mortalité sur les routes, le préfet de Midi-Pyrénées Henri-Michel Comet balise un peu plus encore le terrain. Au moins dix radars, dont certains totalement inédits, seront installés dans le département fin 2012.

 

Célibataires au volant, de nouvelles têtes pourraient bien flasher sur vous. Côté urbain, un à deux boitiers supplémentaires contrôleront le respect des feux tricolores. En zone rurale, quatre à cinq radars « nouvelle génération » seront mis en place dans les deux mois à venir. Dorénavant perchés sur des poteaux, ils flasheront les contrevenants par l’arrière. Une élévation qui devrait permettre d’élargir leur champ de contrôle et d’identifier les plaques d’immatriculation avec plus de précision. Accessoirement, de se prémunir au mieux des actes de vandalisme. Deux de ces appareils pionniers sont d’ores et déjà en place. Depuis la semaine dernière, le célèbre radar des allées de Brienne, bien connu des automobilistes toulousains, inaugure cette reconfiguration. Celui de Luscan, récemment dégradé, également. A noter enfin que ces nouveaux radars seront signalés via des panneaux digitaux, sans précision métrique. Leurs futurs emplacements sont pour l’instant tenus au secret. « La sécurité routière est un sujet majeur dans le département » insiste le préfet. « Nous ne voulons pas plus d’un mort par semaine sur les routes. Ce n’est pas la quantité de verbalisations qui motive notre action, mais bien de sauver des vies ».

 

« Créer de l’incertitude chez les conducteurs »

De tous nouveaux modèles vont faire leur apparition sur les axes du département. D’une part, des radars « discriminants », capables de différencier les vitesses selon le type de véhicules (voiture, deux-roues, poids lourds…). Si deux autres sont actuellement à l’étude, un emplacement multivoie a déjà été déterminé, probablement en bord de rocade. D’autre part, deux radars « tronçon » seront installés dans un délai très court. Sur une portion d’autoroute, ce type d’appareil pourra calculer une vitesse moyenne entre le moment d’entrée et de sortie. Si celle-ci excède le seuil autorisé, la machine le signalera. Trois ou quatre radars tronçon pourraient également compléter le dispositif sur des zones dangereuses. « Avec les radars traditionnels, annoncés à l’avance, on constate des ralentissements. Le sens de la démarche que nous mettons en place est de créer un peu plus d’aléas, d’incertitude chez les conducteurs » défend le préfet. Par ailleurs, aucune flexion n’est prévue sur les opérations mensuelles de dépistage de l’alcoolémie. « Je ne les intensifie pas mais je les maintiens, car l’aspect répétitif a un effet pédagogique » indique Henri-Michel Comet. Depuis janvier, on compte 35 tués dans l’ensemble du département. Un chiffre en baisse de 15% par rapport à la même période l’an dernier.

 

Christophe Guerra

 

Pour voir la carte des radars de Toulouse : Cliquez ICI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici