Accueil Articles Une Festival Rio Loco: Les intermittents font annuler la soirée

Festival Rio Loco: Les intermittents font annuler la soirée

Festival Rio Loco: Les intermittents font annuler la soiréeCe mercredi, les personnels intermittents du spectacle ont de nouveau voté la grève reconductible lors d’une assemblée générale pour protester contre le « non-agrément de l’accord Unédic du 22 mars » fixant de nouvelles règles de droit à l’assurance des chômeurs.

 

Au lendemain du lancement du Festival Rio Loco marqué par deux concerts sur quatre annulés, les salariés intérimaires du Festival Rio Loco ont reconduit la grève ce mercredi soir. « Il nous reste à peine 10 jours avant que la nouvelle convention chômage, validée le 22 mars dernier par le patronat et quelques syndicats, soit validée », s’inquiète Nicolas, un des intermittents du spectacle. « Elle prévoit des économies sur le régime des techniciens et des artistes du spectacle, alors faire grève sur un événement culturel aussi important que Rio Loco reste notre dernier recours pour se faire entendre » poursuit-il. Alors après avoir occupé jeudi dernier le siège de la fédération du Parti Socialiste de Haute-Garonne et le théâtre Garonne ce mardi, les intermittents du spectacle veulent « rallier les personnels du festival à leur cause ».

Ce matin, les commerçants, les précaires et les salariés du festival de musique du monde se sont ainsi retrouvés sur le site pour une nouvelle assemblée générale. « Seuls 25 salariés sur les 65 votants ont dit oui à la poursuite de la grève », regrette Philippe Lacomblez représentant de la CGT.

De leur côté, les intermittents de la coordination, interdits d’accès au site ce matin mais tout de même présents sur le parking, ont eux aussi tenu une AG « favorable à poursuivre des actions » et ont fini par investir la scène principale pour « négocier avec le directeur du festival sur la suite de leurs revendications ». Après quelques heures de négociations, « le festival Rio Loco sera donc suspendu ce soir » puisque la direction a accepté de « soutenir les manifestants et de fermer ses portes pour la journée », affirme Philippe Lacomblez. Pour l’avenir du festival, « les décisions seront prises au jour le jour » quant à d’éventuelles perturbations.

 

Un mouvement de solidarité

Le Festival Rio Loco, n’est pas le seul lieu culturel à être touché par ces mouvements de grève. À Toulouse, « 8 théâtres sont aussi en grève ce mercredi ». Les Théâtres du Grand Rond, du Chien Blanc, du Ring, du Fil à Plomb, du Hangar, du Pavé, de la Cave Poésie et du Pont-neuf sont donc également mobilisés. « Cette action est un geste de solidarité aux autres villes qui ont déjà commencé leurs revendications, comme à Montpellier notamment », affirme Audrey, membre de la Coordination des Intermittents et Précaires de Midi-Pyrénées. « La France est la première destination culturelle du monde, alors en touchant ce domaine de façon nationale, on espère pouvoir réussir à défendre nos droits », conclut la gréviste.

 

Article de Cecilia Moreau

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici