Accueil Articles Sport Rugby. Bordeaux proche de l'exploit à Toulouse

Rugby. Bordeaux proche de l’exploit à Toulouse

Pour se tenir à flot, le stade a pu se raccrocher à la performance de Beauxis, auteur d'un 6 sur 6 aux tirs aux buts. Grâce à la précision du pied de Lionel Beauxis, le stade toulousain a remporté de justesse une victoire précieuse en vue des Play off (33-32). Bordeaux, accrocheur de bout en bout, passe près de l’exploit mais a peut être assuré son maintien en empochant le point du bonus défensif à Ernest Wallon.

 

A la 79ème minute, au bout d’un chassé-croisé haletant et indécis, Nicolas Sanchez, l’ouvreur remplaçant bordelais a dévissé le drop qui aurait pu parachever les efforts de l’UBB. Toulouse pouvait souffler et tenir sa place sur le podium synonyme de réception pour les Play off. Parti pied au plancher sous la férule du ‘quaterback’ bordelais Camille Lopez, Bordeaux a développé un rugby total de haute volée. Pour preuve, l’essai marqué par son pilier Deboulbés en bout de ligne suite à un mouvement enclenché dans l’axe du terrain. Pour se tenir à flot, le stade a pu se raccrocher à la performance de Beauxis, auteur d’un 6 sur 6 aux tirs aux buts. Les toulousains ont également pu compter sur une tête de mêlée stratosphérique constitué de Stennkamp, de Johnston et de Servat. L’ariégeois, titulaire pour la septième fois de la saison y alla même de son essai à la sortie d’une cocotte maison inarrêtable. Positionné en contre face aux vagues bordelaises, Toulouse s’est repris mais n’a pas su décrocher totalement l’UBB, capable même de marquer un essai à 14 contre 15 suite au carton jaune reçu par son talonneur Avei.

 

Une défense à revoir

Sublimé par le spectre de la relégation, l’UBB a livré un match dans la continuité de Toulon (41-0) et d’Agen (48-17). Agen d’ailleurs défait à domicile par Bayonne voit peut être définitivement Bordeaux lui échapper dans la course au maintien. Toulouse, qui envisageait de prendre le point de bonus offensif, a dû revoir ses prétentions au fil de la rencontre. Le stade a encaissé sur ses terres 4 essais, une statistique rarissime à Ernest Wallon. Les rouge et noir conservent toujours cette troisième place synonyme de réception pour les phases finales, d’ici là il faudra fermer à double tour les portes de la maison stadiste.

 

Article de Pierre-jean Gonzalez

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici