Accueil Articles Société Occitanie. Les radars 2.0 envahissent la région

Occitanie. Les radars 2.0 envahissent la région

Occitanie. Les radars 2.0 envahissent la région
Occitanie. Les radars 2.0 envahissent la région
dr

Le pire cauchemar des automobilistes va bientôt devenir réalité. Son petit nom ? Le Mesta Fusion 2, mais appelez le « radar tourelle ».

L’Occitanie ne déroge pas à la règle, avec déjà plusieurs radars installés. Il aura fallu moins d’une semaine pour qu’ils prolifèrent dans la région. 5 viennent d’être installés dans le Tarn-et-Garonne, à Campsas, Cayrac, Montauban, Montech, et Monteils. Les Hautes-Pyrénées n’y échappent pas non plus, avec 3 radars bientôt mis en service à Ibos, Nouilhan et Orleix.

Une trentaine de Mesta Fusion 2 fonctionnent actuellement sur tout le territoire. Le gouvernement espère en installer d’ici la fin de l’année pas moins de 400, le tout pour un investissement colossal de 101,7 millions d’euros. À l’horizon 2024, la France devrait compter quelques 1200 radars nouvelle génération supplémentaires, en plus de ceux prévus cette année.

Radar sans flash

Commercialisés par l’entreprise de sécurité numérique Idemia, les Mesta Fusion 2 vont devenir le cauchemar de beaucoup d’automobilistes. La grande nouveauté est son mode de fonctionnement : il ne flash pas. Le contrevenant ne saura donc même pas qu’il vient de commettre une infraction. La surprise risque d’être totale à la réception du procès-verbal.

Outre le fait de contrôler la vitesse de circulation comme n’importe quel autre radar, les radars 2.0 seront bientôt capables de détecter les franchissements de feux rouges et de lignes continues. Mais ce n’est pas tout. La longue liste des possibilités du radar comprend notamment la tenue des distances de sécurité, le port de la ceinture de sécurité, et l’utilisation du téléphone portable au volant. Le tout en scannant simultanément plus d’une centaine de véhicules, et dans les deux sens de circulation !

Dans un premier temps, ils viendront remplacer les dispositifs endommagés depuis le 17 novembre 2018. Point non négligeable, ces nouveaux radars ne sont pour l’instant homologués que pour la vitesse. Mais les autres prérogatives sont actuellement en cours d’homologation. Plus précis que les radars d’ancienne génération, les Mesta Fusion 2 voient également plus loin, jusqu’à 100 mètres, et leur dégradation sera moins simple, étant perchés à quatre mètres de hauteur.

 

Raphaël Crabos

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici