Accueil Articles Société Braquage des bureaux de poste : le procès de l'ancien directeur

Braquage des bureaux de poste : le procès de l’ancien directeur

Braquage des bureaux de poste : le procès de l'ancien directeur
Braquage des bureaux de poste : le procès de l’ancien directeur
Illustration cdr

L’ancien directeur d’agences postales, est soupçonné d’avoir participé à deux braquages de bureaux de poste en 2012 et 2013 à Toulouse. Son procès a débuté le 28 juin à Albi.

Redouane Ikil comparaît libre et est accusé de séquestration et d’extorsion de fonds en bande organisée avec armes, commis à Toulouse en 2012 et 2013.

L’ancien directeur de bureaux de poste arrive donc tous les jours depuis vendredi sans entrave accompagné de sa famille et de ses amis dans la salle des pas perdus du palais de justice d’Albi, élégamment vêtu et courtois, rapportent nos confrères de France 3.

Il avait été acquitté par la Cour d’assises de Haute-Garonne en 2017, mais risque aujourd’hui trente ans de prison. Il est accusé d’avoir participé, de quelque façon que ce soit, au braquage de l’agence postale de Bellefontaine, dont il a été directeur, en mars 2012, et à celui de l’agence de Saint-Cyprien, le 2 mai 2013. Des hypothèses qu’il rejette ouvertement, tout comme ses proches.

Des messages en question

Né dans un quartier populaire de Pau, Redouane Ikil a réussi à gravir les échelons uns à uns grâce à sa personnalité. Il est décrit par sa famille comme une personne tenace et droite. Des témoins, dont fait parti son frère, évoquent en parlant de lui un grand frère, qui donnait des conseils aux jeunes afin d’éviter les mésaventures, et de se construire pour faire quelque chose de leur vie.

Ce sont des SMS qui pourraient relier l’ancien directeur d’agences postales aux suspects des braquages. Laurent R., policier en charge de l’enquête au moment des faits, a témoigné mardi 2 juillet, et évoque selon lui plusieurs points flous dans l’histoire.

L’agression du directeur à son domicile quelques mois avant le second braquage, le policier n’y croit pas, et constate que personne n’a jamais vu les blessures de l’ancien directeur. Il évoque également le passé sportif de Redouane Ikil. Un boxeur, qui plus est à haut niveau, et ne se serait pas laissé faire.

 

 

Raphaël Crabos

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici