Accueil Articles Société AZF : la mairie dévoile le futur mémorial

AZF : la mairie dévoile le futur mémorial

Gilles Conan va ériger son mémorial à l'entrée de ce qui était lusine AZFA la veille du procès en appel de l’explosion d’AZF, l’oeuvre commémorative de la catastrophe a été dévoilée. Il s’agit d’un dyptique encore anonyme qui sera érigé là où se trouvait l’entrée de l’usine.


Alors que s’ouvre le procès en appel de la catastrophe d’AZF, Pierre Cohen vient de dévoiler l’oeuvre et le nom de l’artiste qui doit réaliser le mémorial. Le jury, composé du maire de Toulouse, d’élus municipaux et de représentants d’associations de victimes, a désigné Gilles Conan et son dyptique sans titre.

L’oeuvre est constituée de quelques 400 pieux de bois plantés en cercles concentriques. Les plus hauts atteignent les quatre mètres, tandis que le pieu central culmine à 50 cm. L’ensemble doit représenter le cratère que l’explosion a creusé et qui est encore sous scellés. De jour, l’intérieur de l’oeuvre sera habité de sons à très basse fréquence, diffusés de manière aléatoire. De nuit, des LED rouges et blanches illumineront le haut des pieux, rappelant à la fois la tour de l’usine et la dangerosité industrielle. Le “bâton”central, surmonté d’une lumière blanche, pourrait diffuser des poèmes ou égréner les noms des victimes en langage morse. Les LED et les diffuseurs sonores sont alimentés par un “monolythe photovoltaïque” placé face à l’oeuvre.

” Le mémorial doit rester une oeuvre d’art, prévient Gilles Conan, mais aussi un espace de vie. Il aura de toutes façons différents niveaux d’accès. Selon les gens et les moments, la signification pourrait aussi varier.” Outre l’explosion d’AZF, le mémorial se veut aussi être un rappel de l’explosion de l’usine de nitrate d’ammonium d’Oppau en Allemagne qui ravagea la ville le 21 septembre 1921.

Le choix de la veille du procès en appel n’est pas anodin. Le signal envoyé par le choix du projet de mémorial a fait l’unanimité, même si sa localisation a fait débat. “Certains auraient voulu le voir à l’emplacement du cratère, note Pierre Cohen, mais ce cratère est sous scellés, on ne peut pas y toucher. En tout cas, ce mémorial est un signal fort, même s’il aura fallu dix ans et deux longs procès pour réunifier les Toulousains. “

 

Alice Bru

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici