Accueil Articles Politique Municipales Toulouse : les Verts proposent un « Plan Marshall des transports »

Municipales Toulouse : les Verts proposent un « Plan Marshall des transports »

Antoine Maurice (à gauche) et Régis Godec, veulent un plan Marshall des transportsThème central de la campagne municipale de 2008, les transports sont, cette année encore, au centre des projets des candidats. Dernière en date à présenter son ambition pour Toulouse, la liste « Toulouse Vert Demain » veut agir vite et propose un « Plan Marshall des transports ».

 

« La mobilité doit être une priorité pour l’agglomération qui a 20 ans de retard en la matière », débutent les Verts qui soulignent l’importance du développement des transports « en terme économique, social et environnemental ». Un sujet sérieux qui s’est résumé depuis le début de la campagne à « un festival d’idées dignes du Concours Lépine », ironise Antoine Maurice. « De notre côté, l’effet de buzz ne nous intéresse pas. Nous voulons offrir des réponses concrètes aux Toulousains », ajoute la tête de liste qui annonce un grand « Plan Marshall des transports ».

Pas de 3ème ligne de métro, pas de Skytran ni de seconde rocade, les Verts veulent agir sur le maillage des transports en commun, sur la place du vélo et de la marche dans les déplacements et souhaitent rééquilibrer la place de la voiture au centre-ville. « Il faut mailler au plus vite le territoire », explique Régis Godec qui annonce la création de 10 lignes Linéo, du prolongement de la ligne de tramway actuelle, et l’augmentation de 34% des kilomètres commerciaux proposés sur le mandat ». Un réseau de transports en commun complété par 4 bus à haut niveau de service (BHNS) en direction des communes de la périphérie et d’un bus circulaire qui pourrait utiliser la bande d’arrêt d’urgence de la rocade.

« Les transports individuels comme la marche ou le vélo seront également développés au cours du mandat », indique Antoine Maurice. Une « politique ambitieuse », qui ne passera pas par l’amplification du réseau de Vélô Toulouse, mais en développant des structures comme la maison du vélo. « Nous voulons favoriser la location, la mise à disposition de vélos pliants, la construction de garages sécurisés pour proposer une alternative aux 280 stations de Vélô Toulouse pertinentes sur le centre-ville, mais limiter en dehors de celui-ci », explique Michèle Bleuse, numéro 2 de la liste. Un dispositif complété par le développement d’un réseau express sécurisé et la mise en place de zones 30 dans tous les cœurs de quartier. « Nous voulons qu’en ville 30km/h soit le principe et 50km/h l’exception », lance Antoine Maurice qui souhaite donner la possibilité aux véhicules de ne pas entrer en ville en construisant des parcs relai « au bout des lignes structurantes ». Le développement de l’auto-partage, du covoiturage et la limitation à 70km/h de la rocade en heure de pointe ont également été évoqué.

Une tarification unique et solidaire envisagée

« Aujourd’hui, les transports en commun sont gratuits pour un tiers des utilisateurs », indique Antoine Maurice qui regrette que cette gratuité ne soit pas « conditionnée en fonction des ressources ». « Nous proposons de lancer une grande étude pour mettre en place une tarification basée sur les revenus », indique la tête de liste qui souhaite la mise en place rapide d’un tarif unique sur tous les transports. « Aujourd’hui, pour aller de Colomiers à Muret, il faut trois abonnements différents », souligne Régis Godec. Actuellement tous sur la même carte (Pastel), ces abonnements « pourraient être mutualisés », termine le numéro 3 de la liste.

Guillaume Truilhé

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici