Accueil Articles Economie Pour sa 12e édition, la soirée CJD Toulouse a connu un important succès

Pour sa 12e édition, la soirée CJD Toulouse a connu un important succès

Pour sa 12e édition, la soirée CJD Toulouse a connu un important succès
Pour sa 12e édition, la soirée CJD Toulouse a connu un important succès

C’est désormais un rendez-vous toulousain incontournable pour les entrepreneurs. La soirée annuelle organisée dans les jardins du casino théâtre Barrière par le CJD (centre des jeunes dirigeants d’entreprises) a accueilli près de 1 000 personnes le 27 juin dernier. Cette année, les organisateurs ont souhaité faire de l’inclusion au travail le fil rouge des débats.

L’émancipation des collaborateurs comme moteur d’inclusion

Le CJD regroupe pas moins de 5 000 jeunes entrepreneurs et bien plus de sympathisants. Réunis dans les jardins du casino Barrière de Toulouse, ils ont pu débattre de la question de l’inclusion au travail et du rôle que l’émancipation des travailleurs peut jouer dans cette démarche. L’idée pour les dirigeants est désormais de se concentrer sur le développement de l’entreprise et de partager les responsabilités pour limiter leur besoin d’implication dans les tâches quotidiennes.

Évidemment, le débat a pris la peine de s’arrêter sur la question de la sous-traitance de certaines tâches. Le ménage dans l’entreprise, reste, par exemple, un problème important pour beaucoup de patrons. Heureusement, des services de qualité comme Azaé permettent aux jeunes patrons de se débarrasser de la question tout en s’assurant un service de qualité et un employé impliqué dans l’entreprise, même s’il n’en fait pas partie à proprement parler.

L’inclusion des personnes handicapées, un débat nécessaire et modernisé

Lorsque l’on parle d’inclusion au travail, il y a évidemment la question de l’inclusion des salariés classiques. L’enjeu est d’en faire des éléments autonomes qui participent à leur échelle à la progression globale de l’entreprise. Cependant, le plus gros défi de l’inclusion en entreprise reste celui des personnes handicapées à qui trop peu de chances sont aujourd’hui données.

Résultat, le CJD a tenu à offrir une part importante des débats à cette question. Les organisateurs ont également tenu à ce que la question du handicap ne soit pas interrogée du point de vue de leurs différences, mais des talents particuliers qu’ils peuvent individuellement apporter aux entreprises qui se donnent la peine de les inclure en les considérant.

Pour un management plus intelligent

À l’heure de l’éclatement du marché du travail et de l’émergence de nouvelles méthodes et de nouvelles opportunités, le management doit s’adapter. La soirée du CJD Toulouse avait clairement pour objectif d’aider les managers à comprendre les enjeux modernes auxquels ils sont confrontés et à régler les problèmes qui en découlent.

Paradoxalement, le meilleur management devient alors le management le plus doux possible. Il est désormais question d’explorer les talents des salariés pour les laisser s’exprimer et ainsi leur offrir la chance d’influer positivement et directement sur le développement de l’entreprise. De nouvelles méthodes parfois difficiles à appréhender pour les managers qui sont nombreux à se rendre aux événements de ce genre.

 

La rédaction

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici