Accueil Articles Culture Patti Smith souveraine à Toulouse

Patti Smith souveraine à Toulouse

Patti Smith  s'est vue décerner la très symbolique médaille de la ville.La semaine dernière, la célèbre artiste Patti Smith s’est présentée au salon Rouge du Capitole. C’est non sans émotion que la rockeuse s’est vue décerner la très symbolique médaille de la ville.


Patti Smith née à Chicago en 1946 est une artiste accomplie. Bien sûr, lorsqu’on évoque sa carrière, beaucoup pensent d’abord à la musique. Pourtant, c’est bel et bien dans  l’écriture et la poésie que cette femme connait ses premiers amours. Progressivement, elle commence à mettre en musique ses propres textes et très vite elle rencontre un franc succès. Accompagnée d’un ami guitariste, Lenny Kaye, elle pose ainsi les bases de son futur groupe. Plus tard, Richard Sohl au piano et Jay Dee Daugherty à la batterie le compléteront. C’est en 1975 qu’arrive la consécration, son album « Horses » est une révélation pour le monde musical.

Outre sa carrière artistique, Patty Smith est une militante pacifiste. A travers ses textes elle se révolte notamment contre les conflits du Vietnam et de l’Irak. Tout le long de sa carrière, elle alterne musique, écriture et combat contre les injustices. Très attachée à la France et à Toulouse, une région qu’elle apprécie particulièrement, la chanteuse se lie d’amitié avec Claude Nougaro et revient fréquemment jouer dans la ville Rose.

 

Elle reçoit les clefs de la ville

C’est devant un petit comité, que l’Américaine s’est vue remettre les clefs de la ville par Vincentella de Comarmond, adjointe au maire en charge de la Culture. «  Pour votre carrière, vos engagements politiques, et la joie transmise à chacune de vos représentations, la ville de Toulouse est fière de vous faire cet honneur »  souligne-t-elle en s’adressant à la chanteuse. La star du jour, quant à elle, s’est dite « très heureuse » de recevoir une telle distinction. Elle rappelle également son « Amour » pour la France. En pleine tournée actuellement, c’est au Bikini qu’elle a choisi de se produire. « Un symbole » selon l’adjointe au maire tant l’établissement avait été touché par la catastrophe d’AZF.

 

Rémi Buhagiar

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Toulouse Infos