Accueil Articles Culture L'univers de Fabienne Berthaud enfin à Toulouse

L’univers de Fabienne Berthaud enfin à Toulouse

fabienne berthaudMercredi, Fabienne Berthaud présentait son roman « Un jardin sur le ventre », à la Librairie Ombre Blanche. Suivi de la projection débat de « Pieds nus dans les limaces », film qu’elle a elle même adapté de son livre. Portrait de l’auteur-réalisatrice.


Fabienne Berthaud a présenté hier, son roman « Un jardin sur le ventre », et l’adaptation cinématographique « Pieds nus dans les limaces », à Toulouse, ville qui lui tient beaucoup à cœur. La région toulousaine lui rappelle des souvenirs d’enfance, ses parents ayant vécu 25 ans dans la vallée du Lauragais. « A chaque fois que je reviens, je ne peux m’empêcher d’être nostalgique », nous confie Fabienne Berthaud.

Une enfance, dans laquelle elle puise son inspiration pour créer son univers, « car on ne peut pas parler de choses que l’on ne connait pas ». La famille, les relations complexes entre un mari et sa femme, entre parent et enfant, entre sœurs, la confrontation à la mort, la vie tout simplement, sont les leitmotivs de l’auteur, qui tente de montrer l’être humain dans sa force et dans sa fragilité.

Mais si Fabienne Berthaud part de son vécu, ses œuvres sont « faussement autobiographiques », la vérité devient prétexte à la fiction. « J’ai une sœur, mais qui n’est pas du tout comme Lili dans le film! ». Lili (Ludivine Saignier) est un personnage fantasque, qui évolue « en dehors des cases », pour gérer la mort de sa mère, à l’inverse de sa sœur (Diane Kruger), qui s’est rangée dans un conformisme rassurant.

 

Ce film réécrit l’histoire du roman, « je n’ai pas voulu faire deux fois la même chose ». L’avantage d’adapter son propre livre, est que l’on peut prendre toutes les libertés.

Et Fabienne Berthaud ne s’en est pas privé. Si le roman est résolument noir, en narrant les pulsions meurtrières d’une sœur qui ne supporte plus le poids de la différence, le film amène de la tolérance pour ce personnage, « qui s’est créé sa propre normalité ».

Personnage haut en couleur interprété par Ludivine Saignier. « Elle voulait vraiment jouer le personnage de Lili. Je savais que ça serait elle ». Diane Kruger, c’était également « une évidence » pour Fabienne Berthaud, qui l’avait déjà choisie pour son premier long métrage « Frankie ».

Et cette coopération ne risque pas de s’arrêter la, car pour son prochain projet, Diane Kruger sera surement de la partie. Un projet qui changera d’univers, « j’ai envie de tourner un film noir. Mais c’est encore flou, j’y travaille ».

Au moins une certitude pour Fabienne Berthaud: « le cinéma, j’y suis j’y reste! ».

Coralie Bombail


La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici