Cultures Urbaines Rose Béton : une édition dédiée à la musique

📁 Brèves, Dossiers 🕔28 avril 2015
Le Métronum, nouvel espace dédié à la création et à la diffusion des musiques actuelles

photo/CTI

Art émanant de l’espace urbain, sous toutes ses formes, est un véritable savoir-faire toulousain. Afin de le valoriser, le mois de mai est l’occasion de proposer au grand public un panorama de ces pratiques artistiques : hip hop, break dance, graff, arts visuels… qui font les cultures urbaines. Pour cette édition, le festival «Mai des Cultures urbaines» devient «Rose Béton» et mise tout sur la musique !

 

Spectacles, expositions, ateliers, rencontres, conférence, démonstrations sur le thème spécifique des «musiques urbaines» rythmeront ce festival organisé par la Ville avec de nombreux partenaires locaux dans divers lieux toulousains.

Un des premiers temps forts de Rose Béton seront assurément les soirées musicales au Metronum : noise rock ou noise rap et hip hop avec Dälek et Moodie Black, la musique cosmopolite de Zun Zun Egui et le rap puissant d’Alonzo se succéderont les 27, 29 et 30 avril, avant de laisser la place aux jeunes rappeurs toulousains Big Flo&Oli le 6 mai.

Samedi 16 mai dès 18h aux Abattoirs, le Sound System Culture explorera les racines jamaïcaines du hip hop au travers de lives et DJ-sets, tandis que les cours du musée se transformeront en block party.

Enfin, la Ragga d’Oc party, rencontre inédite entre cultures basques-occitanes et urbaines, mêlera performances et concert dans le patio et sur la scène du Metronum le 21 mai.

D’autres concerts sont programmés tout au long du mois et dans diverses salles, jusqu’au Week-end des Curiosités le 30 mai.

Le graff, les arts visuels et la danse sont également bien présents dans ce programme.

On pourra découvrir dès le 5 mai les créations de l’artiste plasticien-sculpteur JHANO au Centre Culturel des Mazades, les tout-petits pourront assister au spectacle « L’arbre des découvertes » à l’Espace Bonnefoy le 16 mai, et tout le monde est invité à découvrir les différentes esthétiques présentes dans les cultures urbaines. Ce sera au Centre Culturel Alban Minville le 22 mai: Démonstrations de graff et de musique urbaine suivi du vernissage work in progress de l’exposition de Francois Bel et clôture de la soirée avec le spectacle de danse « A l’ombre de Coré » de la Cie Bakhus.

 

 

Communiqué de Presse

Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *