Accueil Dossiers Brèves Francazal : Les dirigeants des Studios Raleigh vont déposer un dossier

Francazal : Les dirigeants des Studios Raleigh vont déposer un dossier

Base aérienne de FrancazalA trente jours de la remise de son dossier de candidature pour l’acquisition des terrains de l’ancienne base aérienne de Toulouse-Francazal, l’équipe du projet Raleigh est pleinement mobilisée, alors que les soutiens de décideurs politiques et économiques se renouvellent, au niveau local et national. Les dirigeants des Studios Raleigh prévoient d’ici fin novembre 2012, de venir remettre en main propre l’offre qui, si elle est acceptée par l’Etat, permettra au projet de voir le jour.

 

Dans cette dernière ligne droite vers la remise de  l’offre,  Bruno Granja, le porteur du projet de création des studios de cinéma avec la société Raleigh, est entouré d’une « task force » constituée par son partenaire immobilier, Icade Promotion. La filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations, avec laquelle une convention de partenariat a été signée en juin dernier, est associée au cabinet d’architecture King Kong, et aux bureaux d’études Betem Ingénierie et Ginger BEFS.

 

Le projet prend forme

Le projet de ce que pourrait être le futur site, une fois connu le résultat de la procédure d’attribution du foncier, prend forme. La majorité des 25 hectares concernés sera dédiée aux activités professionnelles. Les  studios proposeront notamment des plateaux de tournage de très grande superficie (jusqu’à 3500 m2), ainsi qu’un backlot, espace de tournage à ciel ouvert aménageable pour construire des décors d’époque ou de lieux.  Dans cette même zone réservée aux pros, des entreprises de services auront la possibilité de fournir aux sociétés de productions des offres complémentaires à celles des studios (ateliers, bureaux, salles de projection…).

Une partie du site sera accessible au grand public, qui pourra ainsi côtoyer les équipes de tournage de films, séries télé ou téléfilms dans des espaces mixtes, dévolus aux loisirs : restaurants, cinémas, commerces, offres d’hébergement… Des visites des studios seront également mises en place, avec des équipements touristiques en conséquence, notamment en termes d’infrastructures hôtelières. Sur le modèle du célèbre château d’eau des studios  de la Warner, celui de Francazal sera non seulement conservé, mais devrait devenir l’emblème des Studios Raleigh de Toulouse.

 

Les équipes de Raleigh présentes à Toulouse pour la remise de l’offre

L’état-major de Raleigh, qui a au cours des 18 derniers mois effectués deux déplacements à Francazal, devrait venir fin novembre à Toulouse, pour remettre en main propre le dossier de candidature en préfecture, aux côtés de Bruno Granja. « Il s’agit d’un geste fort, qui souligne la volonté de Raleigh de s’engager sur notre territoire dans la durée, avec un projet majeur », indique Bruno Granja.

 

De nouveaux soutiens, l’intérêt de professionnels

Le projet vient de recevoir un soutien affirmé du président du Sénat  Jean-Pierre Bel. Un soutien qui s’ajoute à ceux exprimés de longue date par des élus et personnalités du territoire, parmi lesquels  Bernard Keller, maire de Blagnac et vice-président du Grand Toulouse,  Philippe Guérin, maire de Cugnaux et vice-président du Grand Toulouse, qui avait accompagné Bruno Granja à Los Angeles lors de son tout premier déplacement au printemps 2011, ainsi que Jean-Louis Chauzy, président du Conseil économique, social et environnemental régional (CESER). Pierre Cohen, maire de Toulouse et président du Grand Toulouse aurait quant à lui récemment évoqué le dossier lors d’une réunion avec le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, aux côtés de Kader Arif, ministre des Anciens Combattants.

L’intérêt des professionnels du secteur est également marqué, avec notamment la Cinémathèque de Toulouse, l’ESAV, école supérieure d’audiovisuel de Toulouse, ainsi que des sociétés de production de Midi-Pyrénées qui pourraient être intéressés par une implantation sur le site. Une dynamique pressentie par Film France, structure soutenue par le Centre National du Cinéma, qui soulignait en janvier dernier dans son rapport sur le projet son  « caractère innovant susceptible d’impulser des logiques nouvelles ».

 

Zoom sur le projet Raleigh-Granja

Faire de Toulouse et de sa région un haut lieu du cinéma mondial, où pourront s’écrire les plus belles pages du 7e art et de la télévision dans les années à venir, telle est l’ambition du projet d’implantation des Studios Raleigh sur l’ancienne base militaire de Francazal.

Ce projet, qui est aujourd’hui en lice pour l’achat des terrains, réunit les Studios Raleigh et Bruno Granja, le porteur du projet depuis 2011, dans une société récemment créée pour l’exploitation du futur site. Icade Promotion a été choisi en tant que partenaire immobilier.

Le projet vise à créer les plus grands studios de tournage en France et contribuer ainsi au développement de l’industrie cinématographique nationale en la connectant au marché mondial de la production. Il permettrait également de créer un nouveau pôle majeur d’attractivité touristique dans une région qui occupe déjà le 3e rang en France en nombre de visiteurs français et étrangers (18 millions par an).

Le dossier, suivi en tant que projet industriel majeur par le ministère du redressement productif,  constitue un important facteur de développement du  territoire, à l’échelle métropolitaine, régionale et nationale. Il présente en effet des perspectives de créations d’emplois en grand nombre, plusieurs milliers, notamment sur des métiers techniques pour lesquels la demande est forte. Il offre l’opportunité d’engager une dynamique positive, sur les plans économique, touristique, social, mais aussi d’image pour les territoires. L’univers du cinéma est assurément un des plus attractifs, pour l’ensemble des populations, et ce de manière transverse, quelles que soient l’appartenance générationnelle ou l’origine sociale.

Le projet des Studios Raleigh de Toulouse constitue donc non seulement un levier de développement et de diversification économique, mais aussi un réel potentiel de fierté et une part de rêve en partage pour tous les habitants de  l’aire métropolitaine et régionale, qui à l’instar de Nougaro pourront entonner « Sur l’écran noir de mes nuits blanches, moi je me fais du cinéma… ».

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici