Accueil Dossiers Brèves Les syndicats rejettent les suppressions de postes dans le primaire

Les syndicats rejettent les suppressions de postes dans le primaire

L’inspecteur d’académie, Michel-Jean Floc’h, a réuni hier après-midi les syndicats pour leurs présenter la carte scolaire 2012. La suppression de 86 postes et « l’intransigeance et le mépris » de l’inspecteur ont poussé les syndicats à quitter la réunion.

Les syndicats d’enseignants du primaire UNSA Éducation, SGEN CFDT, Fnec-Fp-Fo, FSU ont voté à l’unanimité contre toutes les mesures proposées et sont sortis. Ils déclarent que « le dialogue social n’a pas été respecté par l’inspecteur d’académie. Il a refusé la prise en compte des seuils dès la première situation examinée. »

Les RASED, au coeur de la discorde

Première préoccupation des syndicats ? Les RASED, Réseaux d’aides spécialisées pour enfants en difficulté. Ces enseignants spécialisés perdent 78 postes en Haute-Garonne. « Il n’y aura plus que deux professeurs RASED par circonscriptions, c’est à dire pour environ 5500 enfants » s’indigne Hélène Rouch, représentante des parents d’élèves de la Fcpe.

Michel-Jean Floc’h a une semaine pour proposer un nouveau projet aux syndicats. Après cette date, il pourra statuer seul. Ceux-ci maintiennent leur position : « Nous vous demandons l’annulation des suppressions de postes, le maintien des RASED en l’état et le retour à un véritable dialogue social respectueux du service public d’éducation et de ses personnels. »

En attendant la décision, les parents d’élèves et les enseignants s’organisent. Hélène Rouch indique qu'”il y aura une manifestation le 4 février pour informer sur la dégradation de la situation dans le primaire.”

 

Pauline Amiel

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici