Accueil Articles Une Municipales 2014 : Moudenc égratigne Christine de Veyrac et Pierre Cohen

Municipales 2014 : Moudenc égratigne Christine de Veyrac et Pierre Cohen

Jean-Luc Moudenc, président de l’UMP au coté de sa vice-présidente Laurence Arribagé. Une semaine après Christine de Veyrac, Jean-Luc Moudenc faisait hier sa rentrée politique. A moins de 7 mois des élections municipales, le candidat UMP s’est longuement exprimé sur les transports et les aménagements du centre-ville avant d’égratigner la candidate centriste ainsi que le maire sortant.

 

Ce mardi, si les 500 000 élèves de la région faisaient leur rentrée, il en était de même pour le candidat UMP à la mairie de Toulouse Jean-Luc Moudenc. Souriant, le challenger de Pierre Cohen avoue aborder cette période électorale avec « sérénité et détermination ». « Je veux réaliser un rassemblement divers et ouvert. Pour cela, je me laisse deux mois » annonce le député de la 3ème circonscription de Haute-Garonne qui assure qu’il y aura des membres de l’UDI et du Modem sur sa liste. Coté programme, même s’il sera « discuté avec les partenaires politiques », Jean-Luc Moudenc a donné quelques pistes sur les principaux thèmes qu’il mettra en avant : l’insécurité et la mobilité.

Concernant le premier point, le président de l’UMP 31 met en avant les derniers faits divers (braquages, incendie criminel…) pour mettre en lumière « une situation inquiétante ». Ce dernier regrette notamment l’absence de caméras de surveillance « pourtant annoncées en mars 2011 » et souligne l’« absence de résultats » des zones de sécurités prioritaires. Pour le volet mobilité, Jean-Luc Moudenc remet sur le tapis le grand contournement de Toulouse, pointe des « incohérences » concernant l’aménagement du centre-ville et critique l’augmentation des tarifs du stationnement résident. « En 2008, Pierre Cohen nous a promis une ville moins chère, je constate que c’est le contraire » termine le candidat UMP qui promet des propositions sur ces sujets dans les mois à venir.

 

« De Veyrac est l’auxiliaire de Pierre Cohen »

Les idées développées, reste à parler des adversaires…et plus particulièrement de sa tendance politique. Concernant le ralliement du Mouvement des jeunes pour Toulouse à Christine de Veyrac, Jean-Luc Moudenc explique ne pas avoir cédé au chantage de son président Etienne Cardeilhac-Pugens qui lui réclamait une place dans les 20 premiers noms de sa liste. Concernant la candidate UDI, le député UMP indique « ne plus s’occuper d’elle ». « J’ai la conviction que le but de sa candidature est de créer des divisions et faciliter la tache au maire sortant. De Veyrac est l’auxiliaire de Pierre Cohen » termine le président de l’UMP.

 

Article de Guillaume Truilhé

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

1 COMMENTAIRE

  1. Que Christine de Veyrac dise à qui veut l’entendre : “j’irai jusqu’au bout” est une chose…mais avec qui, et dans quel but?
    Or jusqu’à ce jour Christine de Veyrac n’a toujours pas évoqué ouvertement une quelconque union avec l’UMP de Jean-Luc Moudenc.
    La réflexion de ce dernier à l’adresse de madame de Veyrac (déclarant : « De Veyrac est l’auxiliaire de Pierre Cohen ») peut, dans ces conditions, être interprétée comme pertinente.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici