Accueil Articles Une Leicester-Toulouse : « le stade-toulousain a une petite marge sur les anglais »

Leicester-Toulouse : « le stade-toulousain a une petite marge sur les anglais »

Pour Fabien Pelous, le stade-toulousain a une petite marge sur les anglais.Ce dimanche après-midi, les joueurs du stade-toulousain jouent leur avenir européen sur le terrain des Leicester Tigers. Une rencontre de prestige, aux allures de 8ème de finale, que les rouges et noirs ne devront pas perdre pour s’offrir une place en quart de finale de la compétition.

 

C’est en leader de la poule 2 de H-Cup que les hommes de Guy Noves se déplacent dimanche chez les actuels 3èmes du championnat d’Angleterre. Invaincus à domicile dans la compétition et vainqueurs de cinq de leur 6 rencontres disputées sur leur terrain en championnat d’Angleterre, les Tigers font figure de favoris pour les bookmakers. Mais pour Fabien Pelous, ancien capitaine de Toulouse et de l’équipe de France, « le stade-toulousain a une petite marge sur les anglais ». Et même si les rouges et noirs balbuties leur rugby depuis quelques semaines, l’ancien seconde ligne du stade se veut optimiste. « C’est en quelque sorte le premier match à élimination directe de la saison et je ne me fais pas de soucis sur la capacité des joueurs à se mobiliser pour un tel évènement ». Quant à la question de savoir s’il faut titulariser l’entraineur-joueur William Servat au talon pour palier le manque de régularité de Botha et Tolofua sur les lancés en touche, Fabien Pelous est catégorique. « Les qualités techniques de William (Servat) sont indéniables mais c’est une équipe qui doit affronter le Leicester. Et on doit pouvoir gagner quelque soit l’équipe alignée ». Une analyse partagée par Guy Noves qui a décidé de se passer des services de Servat et de titulariser le jeune Tolofua.

 

La pluie comme ennemie

Si pour Fabien Pelous le stade-toulousain semble un ton au dessus des Leicester Tigers, un scénario peu toutefois mettre en difficulté son équipe de cœur. « Il ne faut pas qu’il pleuve car la pluie nivelle les valeurs et réduira à rien le petit écart que je vois entre les deux équipes » analyse l’ancien capitaine de l’équipe de France. Pour ce dernier, « la pluie entraine plus de phase litigieuses et donc plus d’interventions de l’arbitre. Et dans ce cas de figure, le fait de jouer à domicile peut avoir son importance » et la mêlée sera sans doute la clé du match.

 

Guillaume Truilhé

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici