Accueil Articles Une Toulouse : vers une liste EELV pour les municipales de 2014

Toulouse : vers une liste EELV pour les municipales de 2014

A un peu plus d’un an des élections municipales, les élus écologistes de Toulouse et de Toulouse Métropole ont profité des traditionnels vœux pour mettre en garde Pierre Cohen.A un peu plus d’un an des élections municipales, les élus écologistes de Toulouse et de Toulouse Métropole ont profité des traditionnels vœux pour mettre en garde Pierre Cohen. En effet, ces derniers pourraient présenter une liste autonome au premier tour des municipales. Le nom de Gérard Onesta a même été évoqué.

 

Elus de la majorité municipale, les Verts toulousains s’inquiètent des trop nombreux plans sociaux qui touchent la ville rose. « L’emploi dans l’agglomération a été trop fragilisé en 2012 avec les plans sociaux chez Freescale, Motorola et le mutisme de la direction de  Sanofi n’est pas non plus un bon signe pour le devenir du site toulousain » avance d’emblée Régis Godec président du groupe écologiste à la mairie de Toulouse. La  fragilisation des contrats en CDD et les difficultés du secteur intérimaire seront suivis de prés par les élus écologistes car les plans sociaux ne représentent au total que 20 % des suppressions de l’emploi sur le territoire. Régis Godec affirme que « pour ne plus dépendre de l’aéronautique nous devons diversifier l’activité économique et créer des filières d’avenir ». Le projet de studios de cinéma sur le site de Francazal pourrait créer de nombreux emplois mais « on a l’impression que l’Etat est en train de faire un second aéroport en ayant la possibilité d’installer une partie du trafic aérien de Toulouse Blagnac » remarque Antoine Maurice président du groupe écologiste de Toulouse Métropole. Comme alternative au cinéma et à l’aéronautique, les verts proposent des pistes de travail vers le photovoltaïque ou une possibilité d’urbanisation si une bonne déserte de transports en commun est mise en place.

 

Le temps de l’élection

Alliés avec les socialistes dès le premier tour des dernières élections municipales, des divergences de points de vue sur le PDU (Plan de Déplacement Urbain) ou encore sur la gestion de l’eau, les écologistes envisagent sérieusement de présenter une liste autonome. « Avant de parler de premier ou de second tour il faut que les élus socialistes changent et qu’ils arrêtent de décider à quelques uns et de faire porter à l’ensemble. Il faut aussi qu’ils associent plus les citoyens toulousains aux débats »  précise Régis Godec. Sur la possibilité de voir Gérard Onesta, vice-président du conseil régional sur la liste pour les municipales, les élus écologistes ne souhaite pas trop s’engager, « les investitures auront lieu à l’automne »…le temps de l’autonomie.

 

Pierre Jean Gonzalez

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici