Accueil Articles Une Pierre Izard : « Je ne crois pas au succès de la droite à Toulouse »

Pierre Izard : « Je ne crois pas au succès de la droite à Toulouse »

Pierre Izard, président du Conseil général, lors des vœux à la presse. À l’occasion de ses traditionnels vœux à la presse, le président du Conseil général, Pierre Izard, est revenu brièvement sur l’année 2013 avant de se projeter en 2014, riche en échéances électorales. L’occasion pour lui d’apporter son soutien à Pierre Cohen et de tacler les autres candidats.

 

« La crise financière et économique a persisté en 2013 et durera encore en 2014 » débute Pierre Izard. « Le nombre de RSA a augmenté, et on remarque aujourd’hui que les difficultés s’étendent aux premières couches qui gagnent au-dessus du SMIC » s’inquiète-t-il. Conséquence de cette situation, « il n’y aura pas d’augmentation des impôts locaux » a affirmé le président du Conseil général qui ne veut pas asphyxier des citoyens déjà sollicités «par les contributions nationales ». Ce dernier, qui se fait également « du souci pour le maintien des entreprises sur le territoire », n’a pas manqué de saluer « la » bonne nouvelle: Airbus. « Une année couronnée de succès » pour l’avionneur qui a « enregistré des ventes massives en 2013 ».

Actualité oblige, Pierre Izard a également abordé les élections municipales de mars prochain. « Je soutiendrai tous les candidats de la même couleur que moi », prévient le président du Conseil général qui s’est exprimé plus longuement sur le cas du maire de Toulouse. « Il y a six ans, j’étais déjà au côté de Pierre Cohen. Il a su pendant tout le mandat démontrer le sérieux de sa campagne et de son travail. Nous avons travaillé main dans la main sur des projets tels que le parc des expositions ou le prolongement de la ligne B du métro et sa volonté d’aller de l’avant est appréciable », détaille l’originaire de Villefranche-de-Lauragais qui ne croit pas au succès de la droite à Toulouse. « Ils sont divisés et n’ont pas d’extraordinaires qualités. Il n’y a pas de relève de qualité à un maire comme l’était Dominique Baudis » analyse-t-il. « Pierre Cohen a réalisé beaucoup de choses en 6 ans et il va continuer », prédit le président du Conseil général.

 

Une 3ème ligne de métro ? Irréalisable !

Annoncée avant les fêtes de fin d’année, la proposition de Jean-Luc Moudenc et Jean-Pierre Plancade de mettre en place une 3ème ligne de métro qui relierait Toulouse d’est en ouest est « irréalisable » selon Pierre Izard. « Je n’ai aucun problème avec le métro puisque nous avons participé au financement des deux premières lignes. Mais il faut rappeler que nous les avions réalisépendant une période faste économiquement. Aujourd’hui, je ne vois pas comment les collectivités pourraient la financer sans faire supporter son coût par les contribuables », prévient-il. « Mais nous sommes en période électorale et on ne peut pas empêcher les propositions des uns et des autres… » termine Pierre Izard.

Guillaume Truilhé

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici