Accueil Articles Sport D1 : Bruguières rate le coche face au Lyon Futsal

D1 : Bruguières rate le coche face au Lyon Futsal

djaoued mahouaneLe déplacement à Lyon devait permettre au BSC Futsal de poursuivre dans sa progression. Dans un climat plutôt hostile, les hommes de Jean-Christophe Martinez ont bien failli réussir le bon coup mais s’inclinent sur la fin 6-4.


Comme un prémice, le match part au quart de tour et sur sa première action, le BSC obtient un pénalty après que le gardien lyonnais eu heurté le capitaine bruguiérois. Samad Ounzar tente de se faire justice soit même mais bute sur le portier adverse qui détourne en corner. Le ton est donné. C’est Lyon qui monopolise le ballon et tente de profiter du manque de rythme des Bruguiérois. Néanmoins, les occasions s’équilibrent des deux côtés. Tour à tour les tirs de Bruguières et de Lyon raflent les montants. Le jeu est haché, les fautes s’enchainent. Si Edouard Bellon arrête le pénalty lyonnais, Olivier Saint-Antonin ne manque pas l’occasion de donner l’avantage aux siens (0-1, 12’). Le match bascule la minute suivante quand Christopher Romao, pour une raison encore obscure, se fait expulser (13’). La tension monte d’un cran. Lyon touche la transversale avant d’égaliser sur pénalty (1-1, 14’). La mi-temps arrive à point nommé.

 

20 dernières minutes hallucinantes

Le seconde période repart pied au plancher. Au terme d’une attaque bien menée, le Lyon FC double la mise (2-1, 22’). Loin d’être abattu, Bruguières relève la tête. Bien servi par Anousone Prasitarath, Ounzar élimine son vis-à-vis et prend le portier lyonnais à contre pied (2-2, 24’). Dès lors, la physionomie du match change. Plus entreprenant, le BSC prend petit à petit le dessus sur une équipe lyonnaise qui bute sur une solide défense bruguiéroise. Ounzar profite d’une touche idéalement placée pour décaler Hugo Ribeiro qui ouvre son compteur but en première division (2-3, 36’). Pas le temps de respirer pour Lyon qu’Ounzar, encore lui, contourne la défense locale pour décocher un tir imparable (2-4, 36’). Le match est à alors à un tournant. Après une énième faute lyonnaise un début d’échauffourée débute. S’en suit un envahissement du terrain par le public lyonnais. Une situation qui contraint le duo arbitral, une nouvelle fois dépassé, à renvoyer les deux équipes aux vestiaires. Le match reprend quelques minutes plus tard pour une parodie de futsal. Si le premier pénalty sifflé en faveur de Lyon ne trouve rien à redire (3-4, 36’), les deux suivant laissent un goût ameret un sentiment d’injustice côté bruguiérois. Si le poteau est trouvé sur la première tentative, l’attaquant lyonnais ne rate pas la seconde opportunité qui lui est offerte (4-4, 37’). Ecoeuré, le BSC commet l’erreur de lâcher mentalement. Lyon en profite et aggrave le score par deux fois (6-4, 38’) pour clore un match au scénario des plus particulier.

 

Avec cette défaite, le BSC rate l’occasion de grimper sur la seconde place du podium. Quatrième avec deux points de retard sur Cannes, actuel second qualifié virtuel, Bruguières reste toujours dans la course mais a brûlé son joker. La venue d’Echirolles samedi prochain doit permettre aux Bruguiérois de repartir de l’avant dans ce sprint final.


La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici