Accueil Articles Société Jean Moulin « symbolise la mobilisation sans peur pour sauver la république »

Jean Moulin « symbolise la mobilisation sans peur pour sauver la république »

Monument aux MortsLa France a fêté hier les 70 ans du Centre National de la résistance et célébré pour la première fois la Journée Nationale de la Résistance. Une commémoration s’est tenue à la Préfecture, place Saint Etienne à Toulouse, en présence d’anciens combattants et du Préfet de région.

 

C’est au nom de l’homme « passionné de liberté » que le Préfet Henry-Michel Comet a rendu hommage à Jean Moulin, à l’occasion du 70ème anniversaire du Centre National de la résistance.

Une histoire qui a commencé le 27 mai 1943, 28 rue du Four à Paris. Jean Moulin, délégué du Général de Gaulle en zone non occupé, préside la première réunion réunissant les représentants de mouvements de la résistance, les partis politiques contre le Régime de Vichy, et les syndicats. Pendant la Guerre, il décrit, dans une lettre adressé à sa mère et sa sœur, le « département mutilé saignant de toute part », l’état de « misère humaine » et « l’événement tragique » qui touche le territoire. Mais c’est un message plein d’espoir qu’il envoie. « Je ne savais pas que c’était si simple de faire son devoir quand on est en danger ». Henry-Michel Comet a souligné le « courage » de cet homme qui « a su réunir pour résister à l’envahisseur et à la barbarie » et qui a « refusé la collaboration et la résignation ». Un martyre « symbolisant la mobilisation sans peur pour sauver la république ».

 

« La jeunesse c’est le devenir de la France »

C’est avec émotion et honneur, que le Président de l’association des anciens combattants et résistants du Ministère de l’Intérieur parle de Jean Moulin. « Son œuvre est d’autant plus remarquable qu’il a toujours évolué en ne cessant de s’élever » a t-il confié. Aujourd’hui il avoue se sentir investit d’un « rôle fédérateur » et « d’un devoir éducatif envers la jeunesse. « On se plaint des jeunes, mais c’est parce qu’ils n’ont pas été informé sur les personnes à qui ils doivent beaucoup de chose ». Avant de terminer. « La jeunesse c’est le devenir de la France ». Un joli message d’espoir pour la nouvelle génération.

 

Article de Marine Astor

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici