Accueil Articles Société Toulouse : une ville où il fait bon vivre… à quelques détails près !

Toulouse : une ville où il fait bon vivre… à quelques détails près !

Toulouse est une des villes les plus embouteillé de FranceLes classements l’ont souligné, Toulouse a beaucoup d’atouts. Mais il y a toujours un mais ! Cadre de vie, gastronomie, musées, vie culturelle et sportive. Malgré ses nombreux avantages, la Ville rose montre aussi quelques points négatifs. Elle est notamment sur le podium d’un énième classement, légèrement moins prestigieux…

 

La sentence est tombée le 5 avril : après les Marseillais et les Parisiens, les Toulousains sont ceux qui perdent le plus de temps dans les embouteillages en période de pointe. Soit 39 minutes par jour pour une heure de trajet, selon un classement élaboré par TomTom. « C’est le revers de la médaille, estime Jean-Luc Moudenc. La ville est parmi les plus attractives, ce qui entraîne un développement économique, démographique et urbanistique plus rapide que celui des infrastructures de déplacement. »

En effet, 20 000 habitants en plus chaque année, ça en fait des voitures ! « D’autant que le périphérique n’a presque pas évolué depuis 1988 », ajoute le député UMP de Haute-Garonne. Pour François Briançon, adjoint au Maire, « les transports sont évidemment une priorité, mais nous essayons plutôt d’améliorer les modes de circulation alternatifs à la voiture ».

Outre les bouchons, Jean-Luc Moudenc note un certain nombre de dysfonctionnements dans la vie quotidienne des Toulousains. « Médiocrité de l’éclairage, propreté, problèmes d’insécurité… L’ambiance de l’espace public s’est dégradée », affirme le candidat aux municipales. Si le problème des transports met tout le monde d’accord, le consensus n’aura ici pas lieu. « En matière de propreté, la situation s’est nettement améliorée, affirme François Briançon. Nous avons mis en œuvre tous les moyens à notre disposition. Maintenant, c’est aussi aux citoyens de se prendre en charge ».

D’autres conseils pour faire de Toulouse la ville parfaite ? « Le tourisme d’affaire est très dynamique mais nous n’avons pas assez développé le tourisme d’agrément », assure Jean-Luc Moudenc. L’adjoint au Maire met quant à lui en avant la nécessité « d’amélioration de l’espace urbain, qu’il faut rendre plus accessible. Sur ce point, Toulouse montre un net retard qu’elle est en train de rattraper ». Et de conclure avec une touche d’humour : « si on pouvait avoir un arrêté municipal « beau temps toute l’année », ça serait mieux ! »

Article de Joséphine Durand

2 Commentaires

  1. Aaahhh ouiii effectivement niveau propreté cela s’est nettement amélioré M. Briançon. Cet homme ne doit pas se rendre souvent en ville ou même dans les quartiers.
    Venez faire un petit tour dans mon quartier, à St Cyp. Des cartons pleins de déchets sur les trottoirs, des barrières en féraille abandonnées sur des places de parking, des gros blocs de parpaings blanc “Toulouse Métropole” placés par ci par là lors de travaux puis oubliés à tout jamais, des cordelettes en plastique rouge et blanc qui traînent enroulées autour des lampadaires, des crottes de chiens en veux-tu en voilà, des herbes folles qui défoncent le bitume, des grosses bennes de chantier oubliées en plein milieu du quartier, l’odeur de pisse à certains coins de rues…
    Bref, j’aime énormément ma ville, j’aimerais pouvoir en profiter pleinement sans en avoir honte quand je reçois du monde…
    Mais continuez! Apparemment tout va bien et “on ne peut pas faire plus”.

  2. J’habite au bord du Canal du midi.
    Nous avons des préservatifs usagers sur le trottoir presque tous les matins. Question propreté, les beaux quartiers peut-être, mais les autres…
    Les automobilistes roulent à 70km/h sur le boulevard et je n’ai jamais vu un radar. Résultat : danger et pollution.
    Je suis clairement pour développer les transports en commun, mais pas qu’en hyper centre. A quand un tramway au bord du canal du midi ? Idem pour les efforts sur la propreté.
    Et monsieur Moudenc est bien gentil, mais les hommes politiques des 2 côtés sont responsables de la situation. Les transports, il fallait les lancer depuis longtemps…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici