Accueil Articles Société Le « Recantou », nouvelle épicerie associative de l’agglomération toulousaine

Le « Recantou », nouvelle épicerie associative de l’agglomération toulousaine

Hier après midi avait lieu l’inauguration de l’épicerie associative « Recantou ».Hier après midi avait lieu l’inauguration de l’épicerie associative « Recantou ». Pour l’occasion, Martin Malvy et Vincent Labarthe ont rendu visite à cette coopérative agricole.


Installée depuis novembre 2011 au coeur de la ville rose, l’épicerie paysanne et culturelle, « le Recantou » était inaugurée lundi après midi. « Le projet est clair, nous voulons permettre aux agriculteurs régionaux de vendre leur produit dans nos locaux. C’est un véritable gage de solidarité » explique Philippe Zydziak, employé à mi-temps dans l’épicerie associative.

Pour cela, deux principes fondamentaux régissent le fonctionnement de la coopérative. Le premier concerne la totalité du réassort de l’épicerie. Celui-ci est réalisé par les agriculteurs adhérents à la coopérative. L’autre consiste à proposer des produits agricoles ayant un meilleur rapport qualité/prix que ceux trouvés en grande surface. En plus de la vente alimentaire et toujours avec un esprit convivial et de solidaire, le « Recantou » dispose d’un espace librairie et organise des débats. « Nous voulons que notre commerce devienne un lieu de discussion, de convivialité et de solidarité. C’est pour cela que nous proposons plus que de la vente pure et dure » explique encore l’employé de l’épicerie

 

Une organisation bien huilée

Concernant le réapprovisionnement de l’épicerie, celui-ci se réalise suite à une réunion mensuelle entre les exploitants. « Grace au bouche à oreille, nous travaillons avec 30 agriculteurs qui cultivent des produits très homogènes. En général, les réunions autour du réassort se passe très bien » confie Philippe Zydziak. De plus, dans un souci d’éviter toute forme de concurrence, les producteurs qui proposent des denrées similaires effectuent des « livraisons de groupe ». Ainsi, fruits, légumes, vins, fromages, volailles, miel et foie gras sont constamment à disposition de la clientèle.

A propos de l’avenir, Philippe Zydziak espère que plus d’agriculteurs passeront par son épicerie associative. « Nous aimerions atteindre la 50ène de fournisseurs, ni plus ni moins. C’est le chiffre parfait pour continuer à travailler dans de parfaites conditions » conclu-t-il.

 

Rémi Buhagiar

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici