Accueil Articles Politique Municipales. Pierre Cohen : « mon projet pour Toulouse est ambitieux »

Municipales. Pierre Cohen : « mon projet pour Toulouse est ambitieux »

Pierre Cohen a-t-il un programme ambitieux pour Toulouse ?Pierre Cohen a-t-il un programme ambitieux pour Toulouse ? Au lendemain de la publication d’un nouveau sondage, le maire sortant a souhaité mettre en avant « trois projets ambitieux » qu’il porte depuis quelques années et qui vont se prolonger lors du prochain mandat. L’occasion pour le Maire de Toulouse de souligner le fossé idéologique qui le sépare de son adversaire direct.

 

Ça s’appelle une réponse du tac au tac. Quelques heures à peine après la publication d’un nouveau sondage qui montre le rapprochement de son adversaire direct au second tour, Pierre Cohen a convié la presse pour mettre en avant quelques-unes de ses propositions. « J’entends que je n’ai pas de projet ambitieux dans cette campagne, et ce n’est pas vrai », lance le maire sortant qui a tenu à revenir sur « le quartier Euro Sud-Ouest, le grand parc Garonne et l’aménagement du centre-ville ». « Ce sont trois projets ambitieux », clame le candidat.

Concernant le quartier Matabiau, « nous souhaitons qu’il devienne un lieu d’échange où se croisent TGV, train régionaux, autocars départementaux, voitures, pistes cyclables, métro, bus et le futur tramway Canal ». « Un projet urbain au cœur de la mobilité, qui sera l’occasion de moderniser le centre de la métropole », complète le candidat. Véritable second centre-ville, ce quartier permettra, avec l’arrivée du tramway Canal, « d’enfin s’occuper du Canal du Midi qui n’est pas assez mis en valeur », indique le favori des sondages.

Autre projet phare du maire sortant, le Grand Parc Garonne. « D’ici trois ans (déménagement du parc des expositions, l’île du Ramier va devenir un véritable poumon vert au centre-ville ». Loin des projets ambitieux de son concurrent, qui souhaite implanter une cité de l’extrême, Pierre Cohen veut créer un lieu de promenade, de détente et de loisirs. « Je rappelle que le Ramier est en zone inondable, le projet de mon adversaire est donc tout simplement infaisable », pique le candidat qui souhaite articuler ce parc « autour du stadium et de la piscine, mais aussi d’un belvédère sur l’ancienne usine hydroélectrique, d’un embarcadère pour ski nautique et de nouveaux chemins piétons et cyclables ».

 

« De la cohérence et du sens »

Dernier grand projet présenté par le candidat, l’aménagement du centre de Toulouse. « Après avoir revalorisé les abords de la place du Capitole et les quais de la Garonne, nous réaménagerons les boulevards pour un meilleur partage de l’espace public et une revalorisation du marché, mais aussi la rue Bayard et les allées Jean-Jaurès ». Avec la rue Bayard d’un côté, la rue du Languedoc et la rue Ozenne de l’autre, la rue Alsace-Lorraine sera prolongée pour créer un axe piéton entre la gare et les allées Jules Guesde. Concernant les allées Jean-Jaurès, même si rien n’est défini, « elles ont vocation à renforcer le lien de vivre ensemble, un peu à l’image des allées Jules Guesde qui sont transformées depuis l’arrivée du terminus de la ligne de tramway Garonne ».

 

Pas de débat, mais des attaques

Depuis des semaines, Jean-Luc Moudenc réclame un débat en face à face avec le maire sortant qui a refusé « par déontologie ». « Je débattrais autant qu’il le faudra avec tous les candidats mais pas avec un en particulier », avait expliqué Pierre Cohen pour qui ce rendez-vous peut et doit attendre l’entre-deux tours. Une position compréhensible si dans le même temps, le candidat ne consacrait pas 99% de ses attaques sur son adversaire de 2008. Une méthode qui restait jusqu’à aujourd’hui plus ou moins subtile mais qui s’est accentuée au lendemain du sondage IPSOS-Steria pour France 3 Midi-Pyrénées, France-Bleu Toulouse et La Dépêche du Midi. Deuxième rocade, auditorium, cité de l’extrême, Grand Stade de la FFR, place de la voiture en ville : chaque sujet abordé ce mercredi en conférence de presse est l’occasion de « tirer » sur « le président de l’UMP ». L’entre-deux tour risque d’être chaud entre deux candidats aux visions de Toulouse diamétralement opposées.

Guillaume Truilhé

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici