Accueil Articles Economie La solidarité Toulouse-Haïti

La solidarité Toulouse-Haïti

Sur l’agora de Toulouse, place du Capitole, les grandes causes ont leur vitrine et récoltent des soutiens. Depuis le week-end dernier, un appel à la solidarité envers Haïti est lancé en permanence.

Plus d’une semaine après le séisme qui a frappé Haïti, le monde entier garde les yeux rivés sur l’île. L’aide humanitaire, apportée majoritairement par les Etats-Unis, s’organise dans le monde entier. Cette implication rappelle à certains le passé colonial de l’île, ce qui n’est pas sans les inquiéter.

Salvador Montoya, Président de “France – Amérique Latine” de Toulouse livre, ci-contre, ses sentiments au micro de Toulouse Infos.

Depuis dimanche dernier, les habitants de Toulouse continuent leur mobilisation en soutien aux victimes de la catastrophe, dans une tradition solidaire qui n’a pas diminué depuis l’explosion de l’usine AZF, 10 ans auparavant.

Le point central de la mobilisation se trouve Place du Capitole, et se poursuivra dans un même élan ce week-end.

La chanteuse toulousaine d’origine haïtienne, Moonlight Benjamin, y avait chanté en hommage aux victimes et aux survivants.

Ceux qui le souhaitent pourront participer à la collecte organisées par les Rotary Club de Midi-Pyrénées, qui se chargent d’envoyer des « shelterboxes », des kits de survie qui comprennent une tente et du matériel de première nécessité.

Pour être deux fois plus solidaire et ne pas oublier les urgences en France, l’opération « Mon sang pour les autres » reverse 1€ pour ces shelterboxes à chaque don du sang effectué.

André Marty ancien gouverneur du Rotary club de Toulouse, nous en dit un peu plus dans cette vidéo.

L’urne placée à l’accueil de l’Hôtel de Ville permet toujours d’effectuer un don en faveur d’Haïti, bien qu’elle ne semble pas rencontrer grand succès par-rapport aux principales organisations internationales comme Médecins sans frontière ou l’UNICEF.

Les structures officielles sont pourtant présentes pour défendre cette cause au niveau local : la région Midi-Pyrénées a déjà versé 50.000 euros en faveur d’Action contre la faim, et s’organise pour envoyer une équipe sur place, entre autres pour y bâtir des projets de reconstruction.

Mobilisés nationalement sur l’initiative d’un ariégeois, Grégoire Villedoy, les parents engagés dans des procédures d’adoption d’enfants haïtiens sont sur le pont depuis une semaine. En quelques jours, ceux-ci avaient réussis à rassembler plus de 37.000 signatures à la création du collectif pour le rapatriement des enfants en cours d’adoption en Haïti.

Les crèches et orphelinats haïtiens sont fortement touchés et ne peuvent plus nécessairement accueillir les enfants survivants. Face aux autres pays comme les Etats-Unis ou la Belgique qui s’engagent dans des adoptions d’urgence, les parents ayant reçu avant le séisme la décision favorable du juge réclament une réaction française. Le ministre des affaires étrangères Bernard Kouchner, après avoir débattu avec les associations qui prônent la modération, a accepté de rapatrier 276 enfants.

Pour que les 904 demandes françaises d’adoption soient acceptées au plus vite, ils se rassembleront partout en France, et à Toulouse demain après-midi, munis d’une bouteille étiquetée au nom d’un enfant haïtien.


Haïti redoute les Etats Unis par ToulouseInfos

Anaïs Wahl.

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici