Accueil Articles Economie Le Mouv’ quitte la Ville rose pour Paris

Le Mouv’ quitte la Ville rose pour Paris

« Chacun conservera sa place. Vous avez ma parole. » Plusieurs mois après l’annonce du déménagement à Paris de la station radio le Mouv’, le président de Radio France [], Jean-Luc Hees, se veut rassurant. Hier, une réunion a réuni la direction du groupe, de la radio, le personnel et ses représentants syndicaux, l’occasion d’ouvrir le dialogue sur cette nouvelle qui avait bouleversé les employés.

 

Le Mouv’ élira domicile à Paris dès septembre prochain. A l’origine de ce transfert de bureaux, les audiences de la radio jugées trop faibles, avec 0,7 % du paysage radiophonique français (source : baromètre Médiamétrie de mai 2009). La proposition a été faite à la quarantaine d’employés du Mouv’ d’intégrer les nouveaux bureaux de Paris, mais l’offre n’a pas séduit. Surtout les techniciens et le personnel administratif.

Les locaux, situés au 78 allées Jean Jaurès, ne resteront pas vides pour autant. Radio France a pour projet d’installer dès janvier 2011 une antenne France bleu à Toulouse. Il s’agirait de la première en Midi-Pyrénées, seule région du pays n’étant pas couverte par le réseau de radios locales. Sans ce projet, le déménagement n’aurait pas été envisageable selon Jean-Luc Hees : « Le deal, c’était de dire‘‘si j’ai cette fréquence, je fais le switch’’ ».

Paris, c’est des événements culturels en abondance, des concerts et des artistes internationaux en permanence, la ville où toutes les radios du groupe Radio France se concentrent (exception faite des antennes France bleu). De quoi inspirer de nouveaux programmes et peut-être gagner des parts d’audiences. Cependant, Jean-Luc Hees le reconnaît, « il y a plus de gens qui veulent rester à Toulouse ». Des maisons, des familles, des crédits, autant de raisons qui lient les employés à la Ville rose.

 

Tarik Khaldi

 


La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici