Accueil Articles Culture « La Der Des Der » pour le peintre Bernard Cadène

« La Der Des Der » pour le peintre Bernard Cadène

Bernard Cadène, qui expose en ce moment ses tableaux à la galerie Alain Daudet à ToulouseRencontre avec le peintre Bernard Cadène, qui expose en ce moment ses tableaux à la galerie Alain Daudet à Toulouse. Entre musique et peinture la création est bien là.

 

Du 19 avril au 26 mai, le peintre Bernard Cadène expose pour la dernière fois ses œuvres dans une exposition intitulée « La Der Des Der ». On peut y apprécier une trentaine de tableaux de l’artiste.

Le parcours de Bernard Cadène est riche. Riche en créations, riche en couleurs. C’est en 1968 que le peintre aux milles et une couleurs sort diplômé des Beaux-arts de Toulouse, après 6 ans d’études. « J’ai peins toute ma vie » précise-t-il. Après avoir terminé ses études, Bernard Cadène a du mal à vivre de sa passion. Parallèlement il joue du violon et de la contrebasse dans les troquets environnants. Bernard Cadène travaille alors dans la publicité et l’audiovisuel car « la peinture ne nourrit pas une famille ».

Aujourd’hui, voilà plus de vingt ans que l’artiste se consacre exclusivement à sa passion : la peinture. Il est présent dans plus de 19 pays à travers le monde. Ses œuvres, en dehors des collections privées, sont exposées dans 11 galeries dont une aux Etats-Unis, une à Tokyo et une autre à Genève. Durant sa carrière il a effectué plus de 85 vernissages. Désormais, l’artiste veut se consacrer uniquement à la création, c’est pourquoi il a décidé de stopper les vernissages qui sont « trop fatigants ».

Lorsqu’on demande à Bernard Cadène de décrire sa façon de créer, il s’empresse de répondre qu’il y a « toujours de la musique dans mon atelier. Beaucoup et presque toujours du jazz, Miles Davis par exemple ». Quant à ses influences il dit être « amoureux » de Picasso qui « a toujours su se renouveler ». En effet, Bernard Cadène n’aime pas tourner en rond, « les tableaux de Bernard Buffet n’ont pas grand intérêt, c’est toujours pareil ». C’est peux être parce qu’il n’aime pas la monotonie des œuvres de Buffet, que Bernard Cadène use de tant de couleurs. « Je suis un coloriste, je fais vibrer les couleurs » conclut l’artiste.

 

Yoann Solirenne

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici