Accueil Articles L'association Le Cabri, lutte contre les inégalités dans les quartiers toulousains

L’association Le Cabri, lutte contre les inégalités dans les quartiers toulousains

L'association Le Cabri, lutte contre les inégalités dans les quartiers toulousains cdr
L’association Le Cabri, lutte contre les inégalités dans les quartiers toulousains
cdr

Depuis 30 ans, l’association Le Cabri aide et accompagne les familles des quartiers de Toulouse, notamment d’Amouroux, de Jolimont, de Soupetard et de La Gloire. Sa mission principale : lutter contre les inégalités, en proposant un ’accompagnement social et éducatif, ainsi que des cours de français.

 

 

 

 

« Nous aidons des enfants dont les parents peinent à leur assurer une parfaite éducation. Soit parce que ce sont des familles monoparentales et donc le tuteur (ou tutrice) travaille, soit parce que les parents connaissent mal le système éducatif et la langue française, soit parce qu’ils ont de faibles ressources », explique Sahi Toufik, directeur de l’association Le Cabri. « C’est dans ces situations qu’on nous confie ces enfants pour assurer ce rôle. C’est notre façon de lutter contre les inégalités » ajoute-t-il.

 

Parti du constat que plusieurs familles des quartiers avaient besoin davantage de moyens et d’infrastructures pour aider leurs enfants dans leur scolarité, Le Cabri est née. Depuis 30 ans, l’association assure un accompagnement social et éducatif à toutes ces familles. « Au-delà du fait d’aider les enfants dans leurs devoirs, nous les aidons à repérer leurs difficultés scolaires et nous travaillons à impliquer davantage les parents dans leur éducation » développe Sahi Toufik.

 

Ouvrir les enfants à l’art et la culture

Pour le Cabri, si le fait de s’épanouir et se distinguer à l’école est primordial, dans le processus d’éducation d’un enfant, s’ouvrir à la culture l’est tout autant. C’est pourquoi, une fois par semaine, lorsque l’association ne prévoit pas d’activités culturelles sur place, elle emmène, filles et garçons en sortie culturelle. Au programme : théâtre, arts-plastique, opéra, danse, cinéma. ” C’est un moyen pour eux de découvrir des univers qui leurs sont parfois étrangers. Et qu’ils ne pourraient pas forcément faire avec leur famille”, commente le directeur de l’association.

 

Aider les parents pour aider les enfants

Si s’occuper des enfants reste l’élément moteur de l’association, Le Cabri aide également au maximum les adultes dans leur rôle de parent. Une façon encore pour l’association d’assurer au mieux sa mission auprès des familles. Cela passe notamment par l’accompagnement à la parentalité. « Tout d’abord, nous accordons une grande importance à les écouter. Ensuite, nous échangeons durant des séances, si besoin nous les conseillons et les orientons avec bienveillance », explique le directeur. « La problématique est différente en fonction des familles. Pour certains, c’est ne pas maîtriser la langue française. Pour les aider, nous leur proposons des cours de français » rajoute-t-il.

« Que ce soit pour les enfants ou pour les adultes, Le Cabri, c’est avant tout un lieu d’échange et de développement personnel » conclut le directeur de l’association.

 

Les chiffres :
Le Cabri, c’est 127 enfants, 50 adultes et 180 familles

 

Infos pratiques:
3 antennes :
– Centre social de Jolimont 11 avenue de l’Observatoire 31 500 Toulouse
– Maison de quartier Amouroux 70 chemin Michoun 31500 Toulouse
– 10 rue de Chambéry 31500 Toulouse
https://cabricsf.wordpress.com/contact/

 

 

 

 

Valentin Grezet

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici