Accueil Articles L'A380 d’occasion de retour dans les airs grâce à Hifly

L’A380 d’occasion de retour dans les airs grâce à Hifly

L'A380 d’occasion de retour dans les airs grâce à Hifly c christian brinkmann
L’A380 d’occasion de retour dans les airs grâce à Hifly
c christian brinkmann

Le premier Airbus A380 d’occasion a déjà remporté trois contrats d’affrètements, dont un pour Air Austral afin de desservir l’île de La Réunion, soit un mois après avoir été repris par le loueur portugais Hifly.

 

 

 

 

Au lieu d’un petit B787-8 bi-classes de 262 sièges dont 18 « affaires », ils voyageront dans l’un des A380 les plus luxueusement aménagés qui soit. Reconditionné chez Tarmac à Tarbes, l’appareil est aujourd’hui constitué de 471 sièges, dont 12 fauteuils de première classe et 60 sièges couchettes affaires.

 

Selon les Echos, l’A380 de Hifly prend la place d’un des deux Boeing 787 d’Air Austral, « interdit de voler pendant trois mois pour une inspection approfondie de ses moteurs ». La compagnie Air Austral a donc décidé d’affréter l’A380 d’occasion pour deux semaines, du 24 août au 9 septembre.

 

Ce changement d’appareil obligera la compagnie aérienne à suspendre temporairement la desserte directe de Mayotte, qui ne peut être réalisée en A380. Les passagers souhaitant voyager en direction de l’archipel devront donc changer d’avion à La Réunion. Et cette reprise de l’A380 semble être un pari gagnant pour Hifly.

 

Toujours selon Les Echos, le propriétaire de l’A380, Doric Aviation, aurait consenti une ristourne de 40 % à 50 % sur le contrat de location longue durée de l’appareil au loueur portugais. Un contrat qui s’élèverait à près de 3 millions de dollars par mois pour une durée d’engagement d’au moins 5 ans. Or, Hifly facturerait à ses clients de l’ordre de 45.000 euros l’heure pour son A380, assurance et équipage inclus. D’ici la fin de l’été, Hifly devrait donc encaisser plusieurs dizaines de millions d’euros.

 

 

Virginie Tsiao

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici