Accueil Articles Malgré l'interdiction préfectorale, des écologistes citoyens et des hommes politiques ont manifesté ce dimanche à Toulouse

Malgré l’interdiction préfectorale, des écologistes citoyens et des hommes politiques ont manifesté ce dimanche à Toulouse

manifestation citoyens écologistes Photo : Toulouse Infos
Manifestation citoyens écologistes
Photo : Toulouse Infos

La manifestation de citoyens et de politiciens pour le climat s’est muée en une chaîne humaine le long de la rue Alsace Lorraine dès 13 heures ce dimanche. Un cortège bien encadré par les Renseignements Généraux déployés pour « prévenir » toute velléité de grande marche.

 

Comme il l’avait promis Gérard Onesta le candidat de « Nouveau Monde » était bien présent au métro Capitole pour peser sur la COP 21 : «  J’avais envie de profiter de ce bon air toulousain, idéal pour faire une bonne balade », lâche en forme de pirouette le candidat écolo qui a aussi prévu sa brosse à dents au cas où « je me ferai arrêter, on ne sait jamais si je dois partir en garde à vue  ».

 

Plus sérieusement, quand on évoque avec Gérard Onesta la tentation de récupération politique d’un mouvement citoyen et associatif le candidat réagit : «  quand il y un sujet qui est placé sur l’agenda politique et qui est aussi important que la sauvegarde du climat je crois que c’est ceux qui empêchent que l’on s’exprime qui font de la politique  ».

 

Au milieu des associations telles que Citoyens coalisés pour le climat 21, le DAL, Alternatiba, certains participants ne veulent pas rentrer dans le cadre des partis et des élections à venir : « On n’attend rien de la COP 21, Je suis ici pour dire que l’écologie n’est pas une parti mais une volonté citoyenne. J’ai déjà participé à Alternatiba en septembre, çà c’est très bien passé, je ne comprends pas que la marche soit illégale alors que nous sommes un mouvement pacifiste et pas récupéré », nous confie une manifestante.

 

Dépassé par les citoyens ou non Antoine Maurice, président des élus EELV est conscient du phénomène : «  Sur le dérèglement climatique la société avance plus vite que les institutions. Ce sera certainement le cas avec la COP 21, désormais tout le monde prend conscience des problèmes de climat alors que les politiques ne changent pas et sont en retard par rapport aux messages des citoyens qui se prennent en main . On réfléchit au sein de notre mouvement à comment faire de la politique autrement, c’est notre volonté avec la liste Nouvelle Monde où on a intégré des citoyens qui ne sont pas issus du monde politique dans notre liste  » termine Antoine Maurice.

 

 

Pierre Jean Gonzalez

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici