Toulouse est-elle une ville sûre ?



Résultats
Bannière

Panne Orange : Une start-up toulousaine propose un réseau mobile « de secours »

Envoyer Imprimer PDF Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Ludovic Le Moan, président de SIGFOXLa panne d'envergure nationale de l'opérateur mobile Orange a réveillé l'ingéniosité de la start-up toulousaine SIGFOX. Elle propose un réseau secondaire « de secours » permettant l'envoie de SMS lors d'incident de ce genre.

 

Dans l'après-midi du vendredi 6 juillet, une panne d'envergure nationale s'est produite sur le premier opérateur mobile en France, Orange. 26 millions d’abonnés se sont vus dans l’impossibilité d’utiliser leur mobile, tablette ou portable, que ce soit pour téléphoner, envoyer des SMS ou utiliser Internet.

Cette panne, qualifiée de « rarissime » aura duré prés de 10 heures. Mais d'après la jeune start-up toulousaine SIGFOX, un moyen de contourner ce genre de « black-out » existe. Ainsi son président, Ludovic Le Moan explique. « Je me rendais à un rendez-vous d'affaire quand la coupure du réseau Orange m'a prise de court. Je n'ai pas pu joindre mon correspondant qui devait m'indiquer l'adresse de notre rencontre. L'idée que la technologie utilisée par le réseau SIGFOX pouvait intervenir dans ce genre de moment m'a sauté aux yeux ».

 

Une technologie qui pourrait « sauver des vies »

Entreprise toulousaine de 30 personnes, SIGFOX se spécialise depuis 2009 dans la connexion d'objets à Internet comme les alarmes ou les compteurs d'eau. « Aujourd'hui, les modes de fonctionnement de la société sont fortement dépendants du GSM (NDLR norme numérique de deuxième génération (2G) pour la téléphonie mobile). Le réseau SIGFOX, présent sur toute la France, utilise un protocole différent de celui du GSM avec un débit beaucoup plus bas mais cependant équivalent à la taille d'un SMS. Ainsi, dans le cas de grande catastrophe comme celle d'AZF par exemple, où les stations de bases opérationnelles sont souvent saturées, passer par notre réseau garantirait l'envoi d'SMS pour tous les opérateurs et leurs abonnés. Utilisée pour prévenir les pompiers, les médecins urgentistes ou autres, cette technologie pourrait donc sauver des vies » poursuit Ludovic Le Moan.

Sous la forme d'un service loué aux opérateurs et qui serait compris dans le prix du forfait mobile, le réseau SIGFOX pourrait donc s'inscrire comme un réseau palliatif en cas de panne ou d'arrêt du réseau principal.

« Je ne connais pas les causes qui ont provoqué la coupure d'Orange mais je pense que c'est un aléa qui peut arriver à d'autres. Dans le cadre de l'audit de sécurité des réseaux Télécoms lancé par Fleur Pellerin, la technologie employée par SIGFOX est une solution à ne pas écarter » conclut son président.

 

Céline Roudière

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Actualités Economie Panne Orange : Une start-up toulousaine propose un réseau mobile « de secours »