APB : que faire pour les recalés d’info-com ?

📁 Articles, Société, Une 🕔25 juillet 2017
15036758_1042174252558857_5195664584259276415_n

Les admissions post bac, un calvaire pour les étudiants… Alors que les résultats de la 3ème phase sont attendus ce vendredi à 14 heures, 115 filières sont toujours en tension, notamment 4 formations info-com. Des solutions existent pourtant pour les naufragés du système.

 

À l’issue de la deuxième phase d’Admission postbac, 83 500 candidats n’ont encore aucune proposition d’admission (Source EducPros). Parmi les filières les plus touchées, on liste Staps, sciences de l’éducation, arts du spectacle, psychologie, droit et information et communication. Une situation délicate pour ces étudiants, qui, s’ils ne sont pas repêchés lors de la troisième et dernière phase d’admission de la procédure normale d’Apb, vont devoir se retourner vers les formations hors APB qui recrutent encore pendant l’été.

Un des exemples toulousain qui recrute encore, l’Institut Supérieur de Journalisme de Toulouse (ISJT). « Nous ne sommes pas en mesure d’offrir une orientation à tout le monde, mais pour des élèves qui souhaitaient entrer en Dut Information-Communication, une inscription en prépa à l’ISJT me parait cohérente », réagit Guillaume Truilhé, le directeur de l’établissement. « Car si la communication est absente de notre cursus, l’analyse de l’information, la culture générale, la formation en radio, vidéo, photographie, web et l’apprentissage des techniques d’écriture sont des enseignements communs », complète-t-il. Il est donc possible pour les élèves recalés d’info-com de rejoindre l’ISJT en première année de prépa dès la rentrée prochaine. « Le nombre d’élèves par classe est limité à 25 mais il nous reste encore quelques places », termine le dirigeant.

 

Les filières droit, histoire et langues également ciblées

Côté facs, avec 40 000 étudiants supplémentaires attendus à la rentrée 2017, la tension s’accroît. Le tirage au sort, pratiqué lorsque le nombre de places est insuffisant va également laisser sur le carreau des élèves qui souhaitent faire une licence avant d’entrer en école de journalisme. « C’est clairement ce genre de profil que l’on recherche en première année de prépa à l’ISJT. Des élèves qui veulent devenir journalistes mais qui ont décidé de passer par l’université pour acquérir un gros bagage de culture générale. Chez nous, en prépa, 2/3 du temps est consacré à la culture générale et le reste à la pratique », explique le dirigeant. Un plan B intéressant pour les élèves recalés de la dernière phase d’Apb.

 

La rédaction

 

Institut Supérieur de Journalisme de Toulouse

Pour vous inscrire, rendez-vous sur le site www.isjt.fr et remplissez le formulaire qui se trouve sur l’onglet formulaire.

Pour plus de renseignements : 06 63 29 24 95




Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *