Huit personnes en garde à vue après la fusillade mortelle du tueur à la burka au Mirail

📁 Articles, Société, Une 🕔09 février 2018
Huit personnes en garde à vue après la fusillade mortelle du tueur à la burka au Mirail

Huit personnes en garde à vue après la fusillade mortelle du tueur à la burka au Mirail

C’est un véritable coup de filet qui vient d’être réaliser par les policiers de la SRPJ de Toulouse en charge de l’enquête. La police a interpellé 9 personnes ce mardi à Toulouse et à Lyon dans l’enquête sur la fusillade mortelle perpétrée en juillet dernier dans le quartier du Mirail à Toulouse.

 

 

 

 

Le règlement de compte avait tourné au drame coûtant la vie, le 3 juillet 2017, à Djamel Tarhi, dans le quartier de la Reynerie. Pour rappel, Djamel Tarhi se trouvait avec plusieurs personnes au pied des immeubles. C’est alors qu’il a vu un homme couvert d’une burqa et tractant une poussette arriver à son niveau. Le tueur a sorti une kalachnikov de la poussette et a tiré en rafale. Djamel Tarhi, 27 ans, s’effondre plus loin. Sept autres personnes ont été blessées lors de ce carnage. Le tireur s’était ensuite enfui à bord d’un deux roues à l’aide d’un complice.

 

Huit suspects étaient encore entendus, jeudi 8 février 2018 au soir, suite à leur placement en garde à vue, survenu la veille. Leur garde à vue peut être prolongée jusqu’à 96 heures, puisqu’elle a lieu dans le cadre d’une enquête sur un crime commis en bande organisée. Les présumés suspects doivent être déférés au parquet samedi 10 février au matin.

 

 

 

 

Virginie Tsiao




Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *