Accueil Articles Une Serge Laroze : « Marine Le Pen tiendra un grand meeting à Toulouse en mars »

Serge Laroze : « Marine Le Pen tiendra un grand meeting à Toulouse en mars »

Serge Laroze, candidat FN aux élections municipales de Toulouse. Officiellement investi le 7 septembre dernier, Serge Laroze sera la tête de liste Front National aux prochaines élections municipales de Toulouse. Ce « militant de toujours », remplacé par Julien Leonardelli à la tête de la fédération locale pour « avoir le temps de faire campagne » à comme objectif « d’être au second tour ». Entretien.

 

Toulouse infos : Il n’y avait pas de liste FN en 2008 aux élections municipales de Toulouse, quelles sont vos ambitions pour 2014 ?

Serge Laroze : Je ne veux pas me livrer au petit jeu des pronostics, je vais donc vous dire que l’on fera le mieux que l’on pourra. Notre ambition est toutefois d’être au second tour et d’avoir le maximum de sièges au conseil municipal. On observe aujourd’hui un phénomène de basculement de l’opinion vers notre parti qui a des idées claires et identifiées sur l’immigration, l’insécurité, la dette, l’islamisation… Et puis si on regarde les sondages, en janvier nous étions à 4%, en mai à 9%, si on double tous les deux mois, on ne sera pas loin des 100% !

TI : On l’a bien compris, votre ambition est d’être au second tour. Si vous y arrivez, êtes vous prêt à discuter avec Jean Luc Moudenc ?

SL : Pourquoi pas discuter avec Jean Luc Moudenc, mais nous ne nous retirerons par pour nous ranger derrière lui. A l’époque, nous étions dans le même cas de figure pour les élections régionales avec Marc Censi. Nous avions accepté d’appeler à voter pour lui mais un coup de téléphone de Chirac l’avait fait changer d’avis. Aujourd’hui on verra. Si la situation de la France et de Toulouse est encore plus préoccupante que maintenant, on agira dans l’intérêt des français et des toulousains. Mais ce ne sera en aucun cas un blanc sein à Jean Luc Moudenc.

TI : Pourquoi vous avoir ôté le secrétariat départemental du parti ?

SL : Tout d’abord, je tiens à dire que tout ce passe bien avec Julien Leonardelli, qui m’a remplacé. Notre fédération compte 1600 adhérents et c’est beaucoup de travail. Il était donc temps pour moi de passer la main, d’autant plus que la campagne va également me prendre beaucoup de temps.

TI : Ce rajeunissement de la tête de la fédération sera-t-il également visible  au sein de votre liste ?

SL : Sur les 69 noms que l’on doit inscrire sur la liste, la parité sera respectée. Ensuite elle sera composée de gens de tous âges. Ce critère n’est pas important à mes yeux, je veux juste des personnes capables.

TI : Quel genre de campagne comptez-vous mener ?

SL : Pour commencer, je compte beaucoup sur les médias. Vous êtes beaucoup à m’appeler en ce moment ce qui montre la progression du FN. Nous sommes désormais dans la cours des grands. Les militants auront également leur importance, les jeunes sont de plus en plus nombreux et nous aurons besoin de tout le monde pour mener une campagne de terrain la plus efficace possible. Une campagne qui atteindra son apogée en mars prochain lors de la venue de Marine Le Pen qui tiendra un grand meeting dans la ville rose. Enfin, les autres partis font campagne pour nous…

TI : Quelles sont les différences entre Serge Laroze, tête de liste FN et Jean Luc Moudenc, tête de liste UMP ?

SL : Jean Luc Moudenc, ancien maire de Toulouse, et l’UMP sont responsables de la situation de la ville et de la France. Et puis contrairement à ce qu’a fait le candidat UMP en 2008, je n’irais pas à la mosquée. Je ne pense pas de bien de l’islam en tant qu’idéologie.

TI : Sous quelle bannière vous présenterez-vous ?

SL : Sur le territoire, il y aura des candidats qui se présenteront soit sous la bannière FN, soit sous Rassemblement Bleu Marine soit Rassemblement. Ici à Toulouse, ce sera Rassemblement Bleu Marine.

 

Propos recueillis par Guillaume Truilhé

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici