Accueil Articles Société Le DAL dénonce la mauvaise gérance du droit au logement en France

Le DAL dénonce la mauvaise gérance du droit au logement en France

Le DAL manifestait hier esplanade François Mitterrand pour dénoncer la mauvaise gérance du droit au logement en France.

Ce jeudi, le DAL (Droit Au Logement), manifestait esplanade François Mitterrand à Toulouse. L’association veut dénoncer la mauvaise gérance du droit au logement en France.


C’est dans la matinée que le DAL s’est rassemblé esplanade François Mitterrand à Toulouse, dans le but de poser une question, « Comment les demandes de mutation déposées par les locataires dans las agences des bailleurs sociaux sont ils étudiés ? ».

En partenariat avec diverses associations comme « Urgence un toit » ou « Génération spontanée », le DAL veut aider les personnes en difficultés. Il dénonce le système politique actuel, mené à l’égard du logement. En effet, le gouvernement a « diminué d’un tiers les subventions qui sont octroyées aux problèmes du logement ».

Cette année, le DAL a géré plus de soixante dossiers de logement ou relogement HLM. Car dans 25% des cas, c’est bien le problème du relogement qui se pose. Plusieurs facteurs peuvent en provoquer la cause. Raison de santé, insalubrité, problèmes familiaux, font que bien des personnes vivent dans des conditions précaires et difficiles. « Il n’y a pas d’âge. Cela va de 18 à 70 ans » se désole Claire, militante au DAL. « Nous travaillons avec le 115, qui malheureusement manque d’effectifs. Nous tentons de sortir les SDF de la rue, pour cela nous sommes obligé d’emménager des squats ».

Après la manifestation, les membres du DAL et les sympathisants ont réalisé le tour des bailleurs sociaux, afin d’avoir des précisons et de savoir pourquoi les demandes de mutation peuvent-elles prendre jusqu’à trois ans.

« L’avenir reste sombre, c’est une situation très compliquée » conclue Claire.

 

Yoann Solirenne

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici