Accueil Articles Société La radio Campus Fm Toulouse fêtera-t-elle ses 30 ans ?

La radio Campus Fm Toulouse fêtera-t-elle ses 30 ans ?

Radio campus va-t-elle s'en sortir ?

« Bienvenu sur Campus Fm Toulouse, il est 8 heures. » Depuis 30 ans, les ondes toulousaines transmettent ce message. Pourtant, d’ici quelques temps, le 94 Mhz risque de ne plus diffuser la radio associative.


« Il nous manque 1/3 de notre budget. Nous n’avons pas reçu le Fond de soutien à l’expression radiophonique (FSER) cette année » regrette Gisèle Montaubric, trésorière de Campus Fm.

Le cabinet comptable de l’association n’a pas transmis à temps l’expertise comptable nécessaire pour renouveler le financement public. « En plus, les deux recours que nous avons engagé n’ont pas abouti » explique Gisèle Montaubric. La baisse des subventions et la fin des emplois aidés s’ajoutent à cette négligence. La radio doit faire autant avec moins de moyens.

Aujourd’hui, il manque 8000€ par mois pendant le prochain trimestre à la radio pour survivre. Les frais principaux sont les salaires des 3 employés et les charges sociales.

 

Sauver Campus Fm

Après le choc de l’annonce, les bénévoles, le bureau et les salariés font face. Ils se mobilisent pour organiser des soirées de soutien ou des collectes pour soulever de nouveaux fonds. « De suite, nous avons rencontré une réelle solidarité. Le Conseil général nous a commandé des jingles. Les autres radios associatives sont avec nous » se réjouit Gisèle Montaubric. La trentaine de radio campus de France vont apporter 500€ chacune.

Le but ? Tenir jusqu’à début mai. A ce moment-là, le nouveau FSER sera notifié et les prêts seront accordés par les banques. Campus Fm sera sauvé. En attendant, la radio doit bricoler. « Nous devons prendre de la publicité! Mais pas plus de 5% et pas n’importe lesquelles. Pas question de faire de la pub pour une banque. Nous espérons ne diffuser que des messages pour les étudiants » maintient Gisèle Montaubric.

Dans tous les cas, Campus Fm ne mettra pas la clé sous la porte. La programmation est assurée à 80% par des bénévoles. Mais sans l’aide financière des auditeurs et des partenaires, les trois prochains mois risquent d’être très rudes sur les ondes toulousaines.

 

Pauline Amiel

 

Journée spéciale le 3 mars à Campus Fm Toulouse, au 15 rue des Lois à Toulouse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici