Accueil Articles Société La santé de l’immobilier à Toulouse

La santé de l’immobilier à Toulouse

logement bordLe 4 janvier 2010, SeLoger.com, groupe leader sur internet du marché immobilier indique un net rebond à Toulouse pour le dernier trimestre 2009, avec une hausse de +7.38% des prix de mise en vente. 2009 a été l’année de l’inflexion du marché immobilier, une tendance qui s’observe surtout dans les grandes villes de France. Roland Tripard, directeur général du groupe SeLoger.com, commente pour vous ce baromètre de l’immobilier de l’année passée.

 

Toulouse Infos : Que signifie la remontée des prix de mise en vente à Toulouse ? Peut-on la juger positive ?

Roland Tripard : Il est assez délicat de définir ce qui est réellement positif en matière d’immobilier. Le point d’inflection général est vraiment positif, car cela implique un léger rebond dans le nombre de transactions réalisées. Les gens à la recherche d’un bien immobilier trouvent satisfaction à Toulouse depuis septembre 2009. La remontée à Toulouse de +7,38% dans les 3 derniers mois de 2009 des prix de mise en vente ne révèle pas le nombre de transactions qui dépendent justement de cette progression.

Pendant l’été 2009, on observe une baisse des prix entre 10 et 15%, mais surtout une baisse énorme des taux d’intérêts de plus de 30% et par conséquent le rebond des transactions : la capacité d’achat est plus importante pour les ménages. Une hausse qui ne doit pas être trop rapide au risque de les freiner.

T.I. : Que peut-on dire du marché de la location toulousain ?

R.T. : Ce marché s’est stabilisé sur un an, l’évolution annuelle des prix de location sur l’année est quasiment nulle à -0,2%. C’est une bonne nouvelle pour les gens à la recherche d’un appartement, au contraire de l’été 2008 où les prix des locations avaient beaucoup augmenté. Historiquement le marché de la location est plutôt « tendu » pour la France qui dispose d’assez peu de logements. Aujourd’hui, les prix des locations sont stables, les ménages y ont accès un peu plus facilement. En 2009, sur les 13 Millions de visiteurs de notre site, on a constaté +45% de personnes inscrites au service d’alertes par mail selon leur critère de recherche locative.

T.I. : Au niveau du Grand Sud (Midi-Pyrénées et Languedoc Roussillon), quelles sont les villes qui s’en sortent bien sur le marché de l’immobilier ?

R.T. : Rappelons qu’il existe autant de marchés de l’immobilier que de zones géographiques. Ces marchés très locaux ont chacun leur propre tendance. La tendance générale a été à la baisse des prix jusqu’en mai-juin 2009, puis la stabilité en juillet, avant de remonter à partir de septembre. Cette évolution a d’abord été constatée à Paris, puis dans les grandes villes comme Bordeaux, Lille, ou encore Toulouse avec quelques mois de retard. Si dans d’autres villes comme Albi, Carcassonne ou Perpignan, on observe une baisse annuelle générale, mais l’évolution pourrait bien se répercuter plus tard sur ces marchés de moins grande envergure.

T.I. : Actuellement, est-ce une bonne idée d’investir dans les biens immobiliers à Toulouse ?

R.T. : Il n’y a pas de vérité générale dans l’immobilier. Ce type d’achats est un acte important dans la vie d’un ménage qui implique énormément de critères personnels. Il est possible de faire une erreur sur un marché qui se porte bien, et inversement. Se faire accompagner par un professionnel est très important, reste à chacun de faire son choix pour acquérir un bien de qualité.

Propos recueillis par Anaïs Wahl

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici