Accueil Articles Société Kaps, la Collocation solidaire

Kaps, la Collocation solidaire

Pour la rentrée universitaire 2010, la Ville de Toulouse, le Crous et l’Afev se sont associés pour proposer des appartements en colocation à des étudiants.


C’est la première fois qu’une ville propose une telle offre dans des logements dont elle est entièrement propriétaire.

Le schéma directeur du logement étudiant, initié par le PRES Université de Toulouse, a démontré une colocation plébiscitée par les étudiants. Dans la ville rose, ce mode de logement représente aujourd’hui plus d’un tiers de leurs demandes. Ce qui pose de réelles difficultés administratives et juridiques aux agences immobilières. La Ville de Toulouse a donc cherché un moyen de proposer du logement social aux étudiants sous forme de colocation. Elle a créé avec le Crous et l’Association pour la fondation étudiante pour la ville (Afev), la Kaps (Koloc’ à projets solidaires), votée le 25 juin 2010 par le conseil municipal. Ce protocole est un bon moyen de vivre, pendant une année, une expérience d’engagement originale en mêlant la colocation étudiante et l’engagement solidaire sur un quartier.


La Ville de Toulouse, propriétaire des logements

Désireuse de mettre en place des colocations solidaires, la Ville a décidé d’utiliser des appartements de fonction, anciennement occupés par des instituteurs, dont elle est propriétaire. Elle a pu ainsi libérer quatre appartements pour l’année universitaire 2010-2011. Rattachés à des groupes scolaires, ils étaient en cours de déclassement auprès de l’Inspection académique. Il s’agit de deux T4 de 100 m², situés dans le quartier de Bagatelle et un T4 de 100 m² et un T3 de 82m², à Bonnefoy. Neuf étudiants occuperont les 4 T4, à raison de 3 personnes par appartement et 2 autres se partageront le T3. La Ville espère doubler cette offre dès la rentrée 2011.


Le Crous, gestionnaire des lieux

Le Crous, gestionnaire de ces logements, assure la gestion et l’entretien de ces appartements ainsi que l’équipement en mobilier (lit, bureau, armoire, matelas,traversin, chaises, table, réfrigérateur).

Les loyers mensuels, payés au Crous, s’élèvent à 272.42 € par étudiant. Ce montant comprend les charges d’entretien et de gestion, l’équipement et l’eau. Les locataires devront souscrire un abonnement pour le gaz et l’électricité. Compte-tenu des aides au logement versées par la Caf, la partie du loyer restant à la charge réelle de l’étudiant sera comprise entre 141 et 182 € par mois

Le Crous prélève sur le loyer une somme de 37,68 € par résident, destinée à rembourser les frais d’équipement et reverse le reste, à la Ville de Toulouse.


L’engagement d’un projet solidaire

Ces colocations sont gérées par l’Afev. L’association désignera, parmi les candidatures, des étudiants engagés dans l’un des projets solidaires qu’elle mène.

Les 11 étudiants pourront, par exemple, intervenir dans l’animation de la vie étudiante sur le quartier, dans l’organisation d’actions facilitant le contact étudiants / quartier, famille/école, bailleur/famille. Une équipe de l’Afev les aidera dans le montage et la réalisation du projet ainsi que dans le bon déroulement de la vie en colocation.

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici