Accueil Articles Société 2000 à 7000 personnes ont défilé dans les rues de Toulouse à l'appel de la CGT

2000 à 7000 personnes ont défilé dans les rues de Toulouse à l’appel de la CGT

2000 à 7000 personnes ont défilé dans les rues de Toulouse à l'appel de la CGTIls étaient 2000 selon la police et 7000 selon les organisateurs à défiler ce jeudi dans les rues de Toulouse. Réunis à l’appel de la CGT, les principales organisations syndicales et formations politiques de la gauche de la gauche, se sont retrouvées pour dénoncer le virage social-libéral de François Hollande.

 

« L’appel de la CGT tombe à point, il fallait que le peuple de gauche se réveille et sorte dans la rue », lance Myriam Martin, numéro deux de la liste « Toulouse place au peuple ». « On vient défendre nos acquis », clame un militant de la CGT qui s’inquiète de l’« offensive lancée par le Medef sur le coût du travail ». « Cette politique ne peut mener qu’à une aggravation du chômage », renchérit Dominique Stagé, membre du conseil national du PCF. Pour Laurent, membre du bureau de la CGT, le problème est en partie dans le développement de la flexibilité. « On connait les mesures qui sont prises et le résultat va être encore une fois moins d’emplois », prévient-il.

L’autre objectif des manifestants est « de rappeler que le Front national n’est pas une solution ». « Pour contrer la progression de ce parti d’extrême droite, il faut que l’on réoccupe la rue et que l’on fasse notre boulot de syndicaliste », assure Laurent. Même avis pour Dominique Stagé du PCF qui estime qu’« il faut donner un signal fort, un coup d’arrêt vis-à-vis de cette extrême droite qui se radicalise de plus en plus ».

 

Le Front de gauche en pilier de la résistance

« Il faut reprendre le chemin de la rue et revendiquer des droits », explique Myriam Martin qui prévient qu’« il se prépare à Toulouse des ripostes face à des licenciements et au chômage ». « Le front de gauche propose d’être un des piliers de cette résistance », indique la numéro deux de la liste « Toulouse place au peuple ».

« Il faut plus taxer le capital, augmenter les salaires et les minimas sociaux. La solution collective est au cœur de notre société mais je pense qu’on a sans arrêt besoin de le rappeler », souligne Dominique Stagé. Pour cela, « le PCF propose un pacte de solidarité pour répondre aux attentes du monde du travail ». « Les communistes sont déterminés à rassembler largement pour combattre les attaques du Medef et du gouvernement », termine Pierre Lacaze, secrétaire départemental du PCF et colistier de Pierre Cohen.

 

Article de Téo Henriet

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici