Accueil Articles Economie Le Grand Toulouse tourné vers l'économie de demain

Le Grand Toulouse tourné vers l’économie de demain

Le Grand Toulouse prépare le futur économique.

Le Grand Toulouse s’est réuni en conseil de communauté, hier. Les élus de la communauté urbaine ont pris des décisions économiques importantes. En plus de l’adoption d’un plan de développement de l’économie sociale et solidaire, c’est l’agence de développement économique qui est au cœur du Toulouse de demain.

 

« Accueillir les investisseurs sur le territoire. Développer les pôles de compétitivité. Donner un rayonnement international à Toulouse. » Voilà les mots d’ordre de la future agence de développement économique, selon Pierre Cohen, président du Grand Toulouse. La création de cette agence a été décidée hier durant le conseil de communauté du Grand Toulouse. Elle complétera les structures déjà existantes.

Au dernier étage de l’Arche Marengo, la centaine d’élus a finalement adopté ce projet après en avoir longuement débattu. Quelques détails devaient être précisés. Les élus de l’opposition ne veulent pas de la « structure légère » proposée. Marie Déqué appelle également de ses vœux « l’implication d’une métropole » dans l’agence de développement économique.

 

L’économie solidaire

Autre projet économique du Grand Toulouse, l’adoption d’un plan pour le développement de la dimension sociale et solidaire. Régis Godec, élu Europe écologie Les verts (EELV) se réjouit de « la création d’emplois avec une meilleure qualité de vie ».

Aujourd’hui, l’économie sociale et solidaire représente 30 000 salariés dans le Grand Toulouse. Antoine Maurice, élu écologiste rappelle l’importance « des filières de développement durable notamment pour la transition énergétique ». Le plan devra donc assurer la diversification sur le territoire. 37 actions seront programmées sur 37 communes.

Le Grand Toulouse voit l’avenir de la Ville Rose. Pierre Cohen précise que tous ces projets économiques s’inscrivent dans une vue d’ensemble, « avec le Toulouse Montaudran Aérosapce, l’Idex, le tourisme, les entreprises mais aussi le futur parc des expositions ».

 

Pauline Amiel

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici