Drogue, armes, viol et alcool à la Une du journal des faits divers de Toulouse

📁 Retour sur l'actu 🕔04 juillet 2014

AZFDans le numéro de cette semaine, une saisie de drogue et d’armes, un violeur condamné et un sans domicile fixe voleur de bouteilles d’alcool. Et comme chaque semaine, notre jour par jour crimes et délits dans la traditionnelle section « faits et méfaits ».

 

L’évènement de la semaine : Les membres de la brigade des stupéfiants ont effectué mardi, une descente dans la cité Caffort, du côté des Mazades. Cette action, préparée depuis quelques jours, a permis d’interpeller six suspects et de saisir environ deux kilos de résine de cannabis, quelques grammes de cocaïne, 3 600 € en liquide et deux armes, dont un pistolet automatique 11,43. Les individus, soupçonnés de trafic de stupéfiants, ont été placés en garde à vue. Certains sont déjà connus des services de police.

Le verdict de la semaine : Christian Castagne, poursuivi pour viols sur mineurs, a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle, mercredi 2 juillet, par la cour d’assises de la Haute-Garonne. Diagnostiqué pervers pédophile, l’homme avait été incarcéré en 2011. Il a avoué les faits concernant quatre fillettes et adolescentes, devant les jurés lors de son procès à huit-clos. C’est une vidéo montrant les sévices portés à une enfant de 7 ans, retrouvée dans l’ordinateur de l’ingénieur informaticien, qui a décidé les jurés. Ainsi que les témoignages des victimes.

L’insolite de la semaine : Appelés dans le quartier Saint-Michel, les policiers ont découvert un homme prenant la fuite à leur approche, portant cinq bouteilles d’alcool dans les bras. Le SDF avait été vu par des habitants tentant d’ouvrir plusieurs portes d’immeubles. Bien connu des services de police, Hamou a été rapidement interpellé puis placé en garde à vue pour vol et tentative de vol dans des locaux d’habitations. Son casier judiciaire comportait déjà onze condamnations pour ce même motif, c’est pourquoi il a été condamné, en comparution immédiate, à trois mois de prison ferme.

 

Faits et méfaits :

Vendredi : La qualification de l’Algérie en huitième de finale de la Coupe du Monde a été le théâtre de nombreux débordements. Dans la nuit de jeudi à vendredi, 9 personnes ont été interpellées à Toulouse, 22 véhicules ont été incendiés dans le secteur du Mirail et une douzaine de containers ont également pris feu.

Samedi : Un bureau de tabac situé route de Launaguet, au nord de Toulouse, a été victime d’une tentative de braquage. Un homme, muni d’une bombe lacrymogène et d’une arme de poing y a fait irruption dans le but de s’emparer de la caisse. Il est finalement reparti sans son butin.

Dimanche : Alors qu’ils arrêtaient une voiture roulant à contre sens vers Albi, les gendarmes ont découvert une curieuse cargaison. Les deux occupants du véhicule, placés en garde à vue, étaient en effet en possession d’un important stock de briquets, couteaux et montres.

Lundi : Une étrange alerte a fait intervenir une patrouille de policiers ce lundi. C’est dans le quartier de la Reynerie que des témoins ont cru voir passer un homme en scooter portant un fusil, et entendre un bruit ressemblant à un coup de feu. A leur arrivée sur les lieux, les forces de l’ordre n’ont rien constaté d’anormal et s’interrogent sur la réalité de l’incident.

Mardi : C’est vers 18h15 qu’un homme a sauté du pont au dessus du périphérique entre Gramont et la Roseraie. Après une chute d’environ 5 mètres, il a heurté le terre-plein central, subissant un grave traumatisme crânien et de nombreuses fractures. Malgré les premiers soins apportés par les urgentistes, l’homme n’a pas pu être sauvé.

Mercredi : Dans le quartier des Izards, une voiture a été incendiée dans la journée de mercredi. Cet incident a eu lieu après que les occupants de la voiture aient tenté de pénétrer dans un salon de coiffure en utilisant le véhicule comme bélier. La grille de sécurité n’a pour autant pas cédé.

Jeudi : Un homme de 27 ans, placé en garde à vue mercredi, a réussi à s’évader de la gendarmerie de Graulhet dans le Tarn. Il est activement recherché par les forces de l’ordre. Interrogé pour un différend familial et violences avec armes, l’homme a réussi à s’enfuir malgré ses menottes et l’appui d’un hélicoptère et d’une brigade cynophile.

 

Article de Myriam Balavoine

 

Sources: La Dépêche du MidiDirect Matinmétro20 minutes

Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *