Les agriculteurs menacent de bloquer le périphérique toulousain ce mercredi

📁 Articles, Société, Une 🕔30 janvier 2018
Les agriculteurs menacent de bloquer le périphérique toulousain ce mercredi Photo illustration : Toulouse Infos

Les agriculteurs menacent de bloquer le périphérique toulousain ce mercredi
Photo illustration : Toulouse Infos

Les agriculteurs veulent se faire entendre et sont prêts à tous les moyens. Ils prévoient de bloquer le périphérique de Toulouse, ce mercredi 31 janvier 2018 et « pour une durée indéterminée ».

 

 

 

 

 

 

Les membres des JA31 (Jeunes Agriculteurs) confirment que la rocade toulousaine est visée par les agriculteurs. Pour eux, il s’agirait du « moyen ultime pour être pris en compte par le gouvernement ».

 

Dans un communiqué officiel de la FDSEA (Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles) et des Jeunes Agriculteurs de la Haute-Garonne, publié ce mardi 30 janvier 2018, il est mentionné que « En complément de multiples actions locales, une action départementale est prévue mercredi 31 janvier à Toulouse ».

 

Les grandes manoeuvres des agriculteurs du Tarn-et-Garonne ont commencé hier. Ce lundi 29 janvier, ils ont repris leur combat contre la réforme de la carte des collectivités considérées comme “zones agricoles défavorisées”. Cette réforme concerne environ 900 communes, dans toute la région Occitanie.

 

Les agriculteurs sont venus de toute l’Occitanie. Au total, 1 000 agriculteurs et environ 140 tracteurs des Jeunes agriculteurs (JA) et de la FRSEA Occitanie (Fédération Régionale des Syndicats Exploitants Agricoles) ont déferlé sur l’A20, à Montauban, et sur l’A62, à Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne).

 

Pour marquer l’événement, quelques agriculteurs se sont déshabillés. Ils réclament toujours la venue du ministre de l’Agriculture Stéphane Travert dans le Tarn-et-Garonne pour reprendre les négociations.

 

 

 

 

 

 

Virginie Tsiao




Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *