Accueil Opinions LGBT : « la droite fustige et la gauche agit pour l'égalité »

LGBT : « la droite fustige et la gauche agit pour l’égalité »

Rassemblement pour fêter le vote de la loi.
Image d’illustration. Photo / CTI

Depuis 30 ans, des militants associatifs, des responsables politiques et syndicaux, des citoyennes et des citoyens se mobilisent pour défendre les droits des lesbiennes, des gays, des bis et des trans (LGBT). Oui je sais, encore le « puissant lobby LGBT »…

 

Créée en 1983 à la suite de l’élection de F. Mitterrand, HES (Homosexualités et Socialisme) s’inscrit dans ce combat pour l’égalité des droits et la lutte contre toutes les discriminations. Je tiens à rappeler pour les plus jeunes que c’est bien seulement le 4 août 1982, sur une proposition du ministre de la Justice, Robert Badinter, que l’Assemblée nationale a voté la dépénalisation de l’homosexualité. Hééé oui sous Mitterrand!

Avant-hier, HES participait à l’élaboration du pacte civil de solidarité (PACS), à la pénalisation des discriminations, à la reconnaissance de la déportation des homosexuels pendant la Seconde Guerre mondiale, à la lutte pour l’égalité des droits dans le domaine professionnel… Hier, notre association a beaucoup travaillé avec nos partenaires pour aboutir à la belle loi Taubira même si nous espérions aller plus loin avec une loi famille qui prennent réellement en compte TOUTES les familles.

Aujourd’hui, HES, ce sont des hommes et des femmes, membres ou non du Parti-socialiste, quelles que soient leurs identités de genre et leurs orientations sexuelles, qui se réunissent, débattent et combattent ensemble pour l’égalité.

HES se bat contre les difficultés que connaissent les couples binationaux, contre celles que vivent les trans, contre celles qui pèsent sur les séropositifs. HES réfléchit aux problématiques du vieillissement, des inégalités territoriales, de la vie des lesbiennes, des gays, des bis et des trans dans les milieux fermés (internats, hôpitaux, maisons de retraite, casernes, prisons…)

HES s’investit aux côtés de nombreuses associations de défense des droits humains et participe activement à la construction d’une société rassemblée et respectueuse des différences à ce titre; sur Toulouse, nous sommes membres de la fédération d’associations LGBT « Arc-en-Ciel » et investis dans la lutte pour les droits humains.

 

La réponse à la Chronique de Gold 31

J’ai l’impression en écrivant ces quelques lignes de me répéter depuis des années et des années… En fait c’est simple, mon cher Gold 31, de fait, sur les questions sociétales comme l’égalité des droits, la droite et la gauche n’agissent pas du tout de la même façon et là où la droite fustige, juge, réactionne, la gauche agit pour l’égalité et la non-discrimination. Même l’ex-président, croyant s’attirer les bonnes grâces des LGBTQI a cru bon de dénoncer l’instrumentalisation des homos contre la famille…. Alors que ce que nous nous disons, c’est que les familles sont multiples, composés de parents hétérosexuel-les, et d’autres parents homosexuels, et ceci, que ça plaise ou non.

Sinon, c’est quand tu veux pour un Nespresso, what else?

 

Sébastien Kinach

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

4 Commentaires

  1. Non les familles ne sont pas multiples ! Une famille c’est un père/une mère un ou des enfants, des oncles tantes grand-parents, tout cela avec une filiation normale. le mariage concerne un homme et une femme. La gauche veut changer le sens des mots, je ne suis pas d’accord et, vous allez le voir bientôt, c’est la chose la mieux partagée au monde… NON au changement de civilisation que vous annoncez !

  2. Mr Kinach a raison. Elda que vous le vouliez ou non il y a des dizaines d’enfants élevés par des homosexuel-les en France. Le fait que vous soyez réactionnaire et complètement obtuse sur la question ne change pas la réalité. Si votre dogme disait que l’océan est composé d’eau douce, ça ne l’empêcherai pas d’être salé.

  3. Que vous le vouliez ou non, la famille est en constante évolution: droit au divorce, même droits entre les enfants adultérins et légitimes pour l’héritage, autorité parentale remplaçant la puissance paternelle, etc. Autant d’évolutions qui ont fortement modifié le visage de la famille.
    En effet, il existe une multitude de familles en France: traditionnelles, monoparentales, recomposées, homoparentales,… Quelle que soit la configuration, l’intérêt suprême de l’enfant est d’être élevé dans un foyer où il pourra s’épanouir, où il se sentira en sécurité.
    Quant au concept du mariage, il n’est pas figé. Tout comme les concepts de suffrage universel, de famille, de liberté, …

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici