Accueil Opinions Gold 31 Moudenc est-il prisonnier des communicants de l'UMP 31 ?

Moudenc est-il prisonnier des communicants de l’UMP 31 ?

Moudenc est-il prisonnier des communicants de l'UMP 31 ?« Est-il concevable qu’un seul grand média à Toulouse soit sans concurrence aucune », avait déclaré Dominique Baudis devant des milliers de toulousains, lors de son 1er discours de campagne pour les européennes, faisant alors allusion à la Dépêche du Midi. Avant d’ajouter : « songez qu’à quelques mois seulement des européennes, nombre de lecteurs  de la Dépêche du Midi ne savent toujours pas que je suis candidat! ». (Ce qui était la stricte vérité).

 

Et oui, c’est ainsi qu’agissent les médias de gauche…et les sondages qu’ils colportent. Lesquels sont le plus souvent en faveur de ceux qui appartiennent à leur propre famille politique. (Comment en serait-il autrement). A l’époque de ce discours très musclé de Dominique Baudis, j’avais espéré que les choses changeraient, et qu’un nouveau média nettement moins partial que la Dépêche, un journal centre-droit, verrait enfin le jour après notre victoire aux européennes. Hélas…trois fois hélas, aucun autre grand média ne vit jamais le jour…avant, comme après Baudis.

Peu de temps après son discours, Dominique Baudis m’avait appelé un jour sur mon portable (comment l’avait-il eu?) en ce tout début de campagne pour les européennes. Je me trouvais seul sur un parking de supermarché lors de cet appel mémorable. Tandis que je n’étais à cette époque qu’un simple chroniqueur du site Royalmensonge, l’ancien maire Dominique Baudis me dit tout de go : « Gold, j’ai décidé de vous nommer responsable de ma campagne pour les européennes sur le net ».

Un vrai coup de massue pour moi, tant je m’y attendais peu. Mais ce qui fut acté par Dominique Baudis fut aussitôt fait, avec le résultat que l’on sait : après une campagne ô combien offensive sur le net, « 4 sièges  furent gagnés ensemble aux européennes, dont celui de Christine de Veyrac…que j’avais un peu imposé à Dominique Baudis contre son gré (lequel lui préférait à l’époque une colistière bordelaise…choix que je n’approuvais pas).

Mais après tout, Christine m’avait demandé le même service bien avant Dominique Baudis, lors de sa 1ère candidature à la présidence de l’UMP31 que nous remportâmes haut la main, et pour son élection aux européennes que je viens de citer, que nous remportâmes également. Après mures réflexions, force est pour moi de constater qu’en dehors de Dominique Baudis et de Christine de Veyrac, qui utilisèrent en leur temps le net avec intelligence, il semble bien qu’en matière de communication, l’équipe de Jean-Luc Moudenc  ait toujours manqué  d’envergure et d’audace sur ce point.

A ce jour, je ne compte plus personnellement les multiples propositions de campagne sur le net que j’ai pu soumettre à l’appréciation  de Jean-Luc Moudenc, soit directement, soit indirectement, notamment par l’intermédiaire de Bertrand Serp, ou de Guillaume Brouquières, alors responsable départemental des jeunes populaires. Résultat de mes tractations avec ces deux-là : « Walou, que d’chi, que dalle…et j’en passe ». C’est que la communication à l’UMP31, est solidement cadenassée…tellement, que pour un peu, on en viendrait à penser que lesdits « communicants » de Jean-Luc Moudenc préféreraient presque voir leur champion perdre une élection, plutôt que de devoir faire appel à quelqu’un qui ne ferait pas partie de leur sérail.

Je disais récemment à Jean-Michel Lattes, actuel porte parole de Toulouse Avenir, pour lequel j’ai un profond respect et qui attire l’admiration de nombre d’entre nous non sans raisons, ceci : « je pense Jean-Michel, qu’à l’UMP31, le talent parfois, fait peur ». Evidemment, j’entends déjà comme vous, les commentaires de certains des proches de Moudenc que je viens de citer: « Ah, Gold et son Ego »…il y avait longtemps. Pirouette… cacahuète… vous avez peut-être raison, ou bien tort, on s’en fout et contre-fout! Car au bout du compte, mes amis, qu’importe l’Ego d’un Gold31, ou celui non moins surdimensionné des communicants patentés de Jean-Luc Moudenc, pourvu qu’ensemble, et malgré nos disparités, nous parvenions à donner à notre champion, la victoire qu’il mérite.

« Les présidentielles se sont gagnées sur le net », avait déclaré Nicolas sarkozy au lendemain de sa victoire en 2007. A Jean-Luc, je voudrais dire ceci : on ne peut faire gagner un candidat contre sa propre volonté, et encore moins, contre celle de ses collaborateurs et communicants officiels. Vient un moment (et le temps est venu je crois)…où un chef de file doit savoir trancher seul, en son âme et conscience, et se donner les moyens ou non, d’asseoir sa future victoire. (A moins qu’un siège dans l’opposition municipale, pour six années de plus, ne s’avère finalement, pas si désagréable que ça).

 

Chronique signée par notre chroniqueur de droite « JFV » (alias Gold 31) que vous retrouvez un jeudi sur deux sur Toulouse Infos ou sur son blog : http://jeff123.typepad.fr/royalmensonge/.

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

10 Commentaires

  1. Hélas…trois fois hélas, aucun autre grand média ne vit jamais le jour…avant, comme après Baudis, écris-tu. C’est omettre l’aventure, “pendant Baudis”, de l’hebdo “Le Courrier Sud” (né en 1986 ou 87), devenu même quotidien pendant un mois en 1988, et aussitôt tué dans l’œuf par… quelque(s) mauvaise(s) fée(s). Certes, nous n’étions pas un “grand” média, mais tout de même… DB était même venu en personne baptiser le 1er numéro au pied de la rotative. Confraternellement.

  2. Un chance pour M. Moudenc que le maire sortant socialiste et surtout son équipe de campagne ait, elle-aussi une peur bleue de s’engager sur le net.
    En témoigne le compte Twitter de Pierre Cohen…

  3. Gold31 à Régis de Cray

    Merci pour cette info Régis, qui remonte c’est vrai à 1986-87.
    Je parlais pour ma part des dernières élections européennes ou Dominique Baudis était tête de liste, élection donc bien postérieure à la naissance de “Courrier Sud”.
    En tout cas bravo pour votre initiative en ces années 80, qui à l’époque relevait d’un courage certain.
    Un courage que l’on ne retrouvera plus de nos jours hélas!

  4. “Sois modeste ! C’est le genre d’’orgueil qui déplaît le moins”(Jules Renard).
    Sauf que la modestie de Gold n’est même pas de l’orgueil, c’est s’apprécier à sa juste valeur: ni trop haut ni trop bas, évitant à la fois le tout à l’ego et le tout à l’égout. Quand prendrons-nous conscience de cela ? Faudra-t-il des coups de talons du talentueux Lattes et des coups de lattes aux lamentables communicants stériles pour que les génies soient reconnus à leur juste valeur ? Mais j’arrête là car je ne voudrais pas le faire rougir.
    Les minables ayant toujours préféré rester en troupeau pour se consoler, tout être d’exception les met en état de décomposition. Quel gâchis !

  5. La pommade : un sésame ?

    La franchise : un défaut ?

    Le compromis : une montagne ?

    Un gouffre de plus en plus profond sépare les élus et les électeurs, c’est moche !

  6. Je ne commenterai pas la première partie de ton article qui relève de “l’histoire”. Je dirai simplement qu’en politique la mémoire est très courte et donc on peut relater l’histoire comme ça nous arrange sans être forcement contre dit.
    Quand à Moudenc et sa comunication il a ce qu’il mérite. Moudenc est un “naze” sans conviction politique caapable de naviguer à Gauche comme à Droite, il ne possède qu’une ambition celle de devenir Maire de Tlse alors qu’il l’a été par procuration et qu’il n’a jamais gagner une élection face à Cohen. Il n’a aucune vision sur le Tlse du futur et il s’en fou. Le costume de Tlse est trop grand pour lui, comme celui d’homme politique il le sait, c’est la raison pour laquelle il ne fait confiance à personne et s’entoure de plus minables que lui. Il restera Chef! Ne t’inquiète pas J.F. Cohen doit pouvoir dormir tranquille face à ce pingouin.

  7. Comme disait André Santini: « S’il ne fallait retenir qu’une vertu des Technologies de l’Information et de la Communication ce serait celle-ci : la possibilité d’offrir à chacun une tribune, un espace de liberté, d’expression. ». Le choix entre le oui et le non pour le média où s’exprimer, exprime les deux faces de cette liberté. Libre à chacun de prendre ses responsabilités !
    Jean-Louis Chavoillon
    Président de l’A.P.Ré

  8. Réponse de Gold31 à Gilles Bérard

    Je trouve comme à chaque fois, que tu as la dent un peu dure envers Moudenc, Gilles. Pardon.
    On peut ne pas savoir (ou vouloir…peut-être as-tu raison sur ce point) s’entourer d’hommes et de femmes dits de communication, et ne pas être pour autant un pingouin, pour reprendre tes propres termes.
    En revanche, la communication représente désormais la colonne vertébrale d’un vrai politique.
    Je persiste à penser que Moudenc a changé en bien, sauf peut-être sur ce point…essentiel de nos jours. Nul n’est parfait.

  9. Oui gold, vous avez raison et votre ego n’a pas à en souffrir : le talent fait peur. C’est tellement vrai, qu’aujourd’hui nous avons un Hollande Président, comme s’il n’y avait pas en France des hommes autrement plus talentueux que lui (j’ai failli dire moins minables, mais je n’ai pas osé)!

  10. @Gold31, quand tu auras fait, pour moudenc, du porte à porte dans les immeubles toulousains comme je l’ai fait en 2008 tu pourras recueillir les “louanges” des toulousains envers moudenc et tu comprendras.
    Moudenc a changé tu dis…que Dieu t’entende!
    Je ne crois pas que les toulousains entendront ton point de vue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici