Accueil Opinions Gold 31 Municipales 2014 : A l’UMP c’est « Sex and money...in toulouse city »

Municipales 2014 : A l’UMP c’est « Sex and money…in toulouse city »

Municipales 2014 :  A l’UMP c’est Sex and money...in toulouse cityC’est une histoire que certains d’entre vous connaissent probablement : au IXe siècle, une femme travestie en homme, du nom de Jeanne, réussit à se faire élire Pape à la barbe (si je puis dire) de tous les cardinaux. Suite à cette tromperie, l’Église décida de ne plus se laisser berner à nouveau. Il fut convenu que tout nouveau postulant devrait s’asseoir cul-nu sur une chaise percée tandis que le plus jeune des diacres vérifierait « en mains propres » la sexualité des candidats.

 

Est-ce par crainte de devoir payer une amende (au vu des finances actuelles de l’UMP) si la parité hommes-femmes n’était pas respectée sur la liste de Moudenc pour les municipales de 2014, toujours est-il que ce dernier me fit subir cette moyenâgeuse et outrageante inspection, jambes écartées, alors même que j’avais simplement « évoqué » l’éventualité de me positionner sur sa liste.

Craignant que ma masculinité n’écartât toute chance pour moi d’être retenu en tant que candidat potentiel sur ladite liste dudit Moudenc, j’avais pris soin avant ma visite médicale au siège de l’UMP31, de me travestir (sans en piper mot à quiconque) en BB version 2013, de chez Michou.

Mais la sentence post-tactile du plus jeune des UMPiste31 majeur, fouillant avec envie sous ma jupe, à travers « le fauteuil percé » du siège de l’UMP31 (notez que je n’ai pas dit « panier percé! »)…fut pour moi sans appel : « Gold31 habet duos testiculos et bene pendentes » (Gold31 a deux testicules, et ils pendent bien !).

Satané diacre! Qui rendît son verdict avec un sourire fendu jusqu’aux lèvres. Il ne me restait plus qu’à regagner le trottoir, la queue entre les jambes, tant bien que mâle, jusqu’à  la sortie du siège de l’UMP31.

Tandis que, gagné(e) par l’émotion, je chancelai sur mes pauvres talons aiguilles, tout aveuglé(e) de rimmel bon marché, Jean-Luc me rattrapa fermement par le bras. Les yeux baissés, je reconnus le maître des lieux non pas à sa poigne bien sûr, mais à ses nouvelles chaussures vernies noir et blanc.

« Gold, pour le sexe et ta nouvelle métamorphose, ça peut toujours s’arranger…vu de loin surtout » me chuchota-t-il à l’oreille. « Mais au moins, as-tu les sous pour te positionner sur ma liste ? » Les sous? Dis-je. Mais de quoi me parles-tu Jean-Luc?

L’homme réajustant son borsalino flambant neuf, me répondit sur ce ton nonchalant des gens du Sud : « Lis la dépêche du midi, petit, et reviens me voir si tu es toujours intéressé. Les tarifs pour figurer sur ma liste, de la 1ère à la 17 ème place, y sont publiés ».

 

« Nous ne sommes pas si loin de ce 9ème siècle »

Mes amis, vous l’aurez compris, cette histoire n’a bien sûr « ni queue ni tête ». Et je vous rassure : je n’ai fait ni acte de candidature pour figurer sur la liste de Jean-Luc Moudenc, pas plus que je n’ai consenti à livrer ma virilité à un quelconque toucher-palper (qui plus est entre des mains aussi peu expertes, que celles d’un novice de l’UMP31).

Mais à bien y regarder, nous ne sommes pas si loin de ce 9ème siècle où l’on jugeait votre aptitude à la candidature au sein de l’Eglise, non pas à l’authenticité de votre foi, à vos capacités intellectuelles, politiques ou morales, mais au poids et au pendant, de votre entre-jambes.

Aujourd’hui, hommes et femmes sont égaux en droit. Dès lors, qu’importerait dans l’absolu, qu’une liste comportât 70% de femmes, ou 70% d’hommes? (si nous sommes tous égaux).

Mais le pire est à venir…car outre cette absurdité d’une parité à 50/50 « pile poil », on demande désormais aux hommes comme aux femmes politiques qui voudraient figurer sur une liste électorale, d’avoir en plus : « les bourses cousues d’or ».

Ainsi, en politique (comme au théâtre) les places situées aux premiers rangs, valent dix fois le prix de celles qui se trouvent perchées au poulailler.

Est-ce à comprendre que la valeur d’un homme (ou d’une femme) en politique, se limite désormais au seul toucher…et à la qualité du velours, dans lequel se lovera le fessier du nanti qui aura pu y mettre le prix?

Les culs-terreux, pleins d’idées mais sans le sous, n’auront quant-à eux : qu’à bien se tenir, à cotiser, à faire des dons pour sauver l’UMP, et à voter! (Copé de préférence).

Oserais-je dire que dans de telles conditions, « la chose » politique se situe de nos jours, tous partis confondus, bien au dessous de la ceinture ?

Je crois bien que oui, hélas!

 

Chronique signée par notre chroniqueur de droite « JFV » (alias Gold 31) que vous retrouvez un jeudi sur deux sur Toulouse Infos ou sur son blog : http://jeff123.typepad.fr/royalmensonge/.

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

10 Commentaires

  1. Socrate contre les technocrates, Bourdieu contre tous les fous de Dieu, les deux réunis, avec ce formidable humour en plus. Comme Socrate, Gold 31 met le doigt sur toute l’hypocrisie d’un système figé, certain de sa position immuable.
    On a le Bac à 90% alors que certaines filières sont Le droit d’entrée à une sélection féroce. Même mascarade en politique: ce microcosme trop bien capitonné entre petits amis riches et soi-disant puissants (qui n’est qu’une illusoire construction de compensation pour se cacher leur mort prochaine) vole en éclat sous le génie littéraire de Gold 31. Il serait trop long de commenter ces quelques lignes qui valent quelques centaines de pages de philo et de socio.
    Tout est dit et drôlement…Cet article est écrit par Jeanne D’Arc et revisité par un Pierre Dac au carré, tous deux ressuscités !
    Une lucide et humoristique profondeur goldinienne contre un leurre politicien humide et quotidien…
    Gold 31 ou… le coup d’Etat permanent !

  2. Peut-être même aurais-je dû être plus précis: Gold 31 ou “le coup d’ Eclat permanent” et “sous la jupe le …pavé !”
    Merci encore pour cette merveille universelle d’article solaire à l’usage de tout ce qui est à l’article de la mort J-F-V. !

  3. L’humour, cette arme redoutable et redoutée qui est la marque de
    fabrique made in France de notre gold national.
    Que l’inspiration hante pour longtemps encore, cet empêcheur de tourner
    en rond.
    Oui, c’est bon de rire, et d’aussi bon coeur. (surtout lorsque des
    vérités toutes crues sont dites de cette façon et avec un tel style.
    Merci gold une fois encore, pour ce bon moment.

  4. Quel dommage que gold31 ne mette pas davantage son talent à critiquer la gauche, plutôt que la droite, encore que je trouve ses analyses politiques souvent très pertinentes.
    Il faut aussi dire que la droite n’a jamais su se servir, ou retenir des gens de talents, à l’inverse de ce que fait la gauche qui a toujours su mettre les intellectuels de leur côté.

  5. Je vais décevoir Gold… mais rien de nouveau sous le soleil. Depuis 2001 et même chose en 2008, c’est le seul moyen de financer une campagne depuis que les entreprises et c’est tant mieux n’en ont plus l’a droit. De fait, à chaque élection où je suis candidat, je rencontre mon banquier, je fais un prêt, je prie pour faire 5% et 6 mois plus tard, je rembourse quand l’état me rembourse… C’est ainsi. Même remarqué pour la parité qui est imposée pour qu’une liste soit recevable. S’il n’y a pas 50/50… la liste est invalidée. Comment faire autrement ?

  6. De Gold31 à Jean-Michel Lattes :
    Nous sommes bien d’accords Jean-Michel, et mon article n’a pas pour but de stigmatiser Jean-Luc Moudenc ou sa méthode…cela se passe de la même façon dans tous les partis.
    Non, la question était plutôt: “trouve-t-on que l’esprit démocratique est (ou non) respecté, dans de telles conditions?”
    Est-ce normal Jean-Michel, de contracter un prêt (sans aucune assurance) pour pouvoir te présenter à une élection?

  7. Réponse de Gold31 à Boris:
    Mon cher Boris, sachez avant tout que j’ai passé mon temps (de 2007 à 2012) et ce, à travers de plus de 2500 articles publiés sur mon site, à faire “essentiellement” le procès de la gauche.
    Concernant le fait que l’UMP m’ait ou non publié, vous faites aussi une erreur:
    Sous le règne de Christine de Veyrac (lorsque celle-ci était présidente de l’UMP31)…j’ai pu publier 1 article sur son site officiel…puis un 2ème sous la présidence de Moudenc! Un exploit. Soit 2 articles en 6 ans…vous voyez que rien n’est perdu!

  8. Sur le fond tu as totalement raison. Les lois sur le financement des élections en France rétablissent, de fait, un suffrage censitaire modèle 19 eme siècle . On fait avec car on n’a pas le choix mais c’est clairement une sélection par l’argent. On a résolu un problème – le financement occulte par les entreprises – par un système qui génère de la discrimination.

  9. Notez que l’UMP aurait pu prêter un peu d’argent à ses candidats si :
    – elle avait respecté la parité aux précédentes élections (ce qui lui coûte, je crois, 4 millions d’euros par an de financement public),
    – elle n’avait pas acheté un siège parisien mirifique pour 40 ou 50 millions d’euros,
    – Nicolas Sarkozy avait respecté la loi pour le financement de sa campagne,
    – elle avait utilisé plus intelligemment la générosité de ses sympathisants.
    Il y a des claques qui se perdent si vous voulez mon avis.

    Enfin, la loi sur le financement des campagnes est ce qu’elle est et je ne me fais pas trop de soucis pour l’UMP. C’est plus compliqué pour les formations plus petites.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici