Accueil Opinions Julien Faessel Liste EELV à Toulouse : Quand l'honnêteté passe pour une gaffe…

Liste EELV à Toulouse : Quand l’honnêteté passe pour une gaffe…

Le Conseil Régional accueille les journées nationales des élus régionaux d’Europe Ecologie les Verts (EELV).« De passage à Toulouse, le patron théorique des Verts (le vrai pouvoir restant entre les mains du couple Dufflot-Placé) a officialisé la présence d’une liste EELV locale au 1er tour. Cela pourrait passer pour une gaffe étant donné que le vote des militants sur cette question n’a pas encore eu lieu. En réalité P Durand a dit tout haut ce que tout le monde sait déjà.

 

En effet, derrière un vernis démocratique « du choix laissé aux militants », tout est déjà joué :

– Les apparatchiks locaux n’ont aucun intérêt à placer leur sort entre les mains de militants au comportement en partie imprévisible le jour du vote. Ils ont donc verrouillé le débat en créant des clivages de pure forme dont le seul intérêt est d’occuper l’espace de contestation et de permettre un rassemblement ultérieur, au nom du consensus contre la division. Lors du choix de la position quant au projet de Plan de Déplacement Urbain, un débat animé a eu lieu entre les tenants d’une abstention ferme, et ceux d’une abstention ouverte. Lors du vote pour décider de la stratégie, c’est donc sans surprise l’abstention qui a gagné…

– Le sentiment actuel à EELV de forteresse assiégée a en outre totalement tué le débat et l’alternative qui sont immanquablement présentés comme étant source de division (au plus grand bénéfice des notables en place). Les votes sont donc des tartuferies grotesques où les candidats uniques choisis lors de réunions plus ou moins ouvertes et précédant le vote sont certains d’être élus. Au besoin, pour contrôler davantage le résultat, le choix d’une salle peu accessible permet une présence minimale de militants tiers. En 2011 lors du congrès régional, les tenants de l’ordre établi s’insurgeaient publiquement contre l’existence même d’une liste alternative, puisque tous les notables s’étaient déjà rassemblés dans une liste érigée en liste unique de rassemblement. À EELV la démocratie passe donc par la liste unique. Par conséquent, il est peu probable qu’il y ait d’autre proposition soumise au militants le jour du vote que l’autonomie au premier tour aux municipales.

– Le sort de Toulouse est à Paris. Le responsable régional des élections d’EELV l’a rappelé plusieurs fois depuis 2 ans lors de réunions régionales, c’est à Paris que cela se décidera. Lors de son passage à Toulouse à l’occasion du congrès du PS, le responsable national des élections jugeait lui inconcevable qu’il n’y ait pas de liste verte dans la quatrième ville de France. En particulier à cause de toutes les couleuvres servies par les socialistes depuis 2008. Les dés sont donc jetés, et depuis longtemps.

– Enfin la mentalité dominante et savamment construite depuis 2009 par les notables locaux a profondément installé la pensée unique de l’autonomie au 1er tour. Malheur à celui qui irait contre. Il serait immanquablement présenté comme étant aux ordres des socialistes, par les valets verts de P Cohen et les anciens du PS, un comble.

Personnellement je trouve que P Durand est d’une grande honnêteté en disant la vérité. Au contraire, ceux qui prétendront que rien n’est encore décidé, que ce sont les militants qui choisiront, sont d’une grande hypocrisie. EELV est donc un parti qui se veut exemplaire et démocratique et qui n’hésite pas à donner des leçons. Mais lorsque le chef dit la vérité cela apparaît comme une gaffe, parce qu’il ne faut pas dire aux militants que leur avis ne sera pris en compte que s’il est conforme à celui qui est attendu d’eux. Heureusement, le choix unique leur fournira la sagesse nécessaire pour prendre la bonne décision. »

 

Chronique signée par Julien Faessel, ancien secrétaire d’Europe Ecologie les Verts à Toulouse que vous retrouverez un jeudi sur deux sur Toulouse Infos ou sur son blog http://julienfaessel.wordpress.com/.

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici