Accueil Dossiers Tribune Xavier Bigot et Cécile Péguin : « Pour un autre modèle d’investissement : appliquons l’austérité aux grands projets inutiles »

Xavier Bigot et Cécile Péguin : « Pour un autre modèle d’investissement : appliquons l’austérité aux grands projets inutiles »

tgvNotre Dame des Landes, LGV Bordeaux-Toulouse, Autoroute Castres-Toulouse, Parc des Expositions : cette liste n’est pas exhaustive car malheureusement les grands projets inutiles continuent d’émerger au détriment de toute logique environnementale, sociale et économique.

 

Ces projets s’inscrivent dans le toujours plus vite, plus grand, plus polluant. Comment ne pas prendre conscience de l’urgence d’un autre modèle de développement qui ne soit pas destructeur de notre environnement, qui ne gaspille pas nos ressources énergétiques et nos terres agricoles ?

Au-delà de l’argument environnemental, ces trop nombreux projets inutiles représentent un coût financier exorbitant à la charge des collectivités locales, de l’Etat et pour le bénéfice de grands groupes privés. Ne faut-il pas prendre conscience des déboires financiers récents de l’A65 pour persister dans ces aventures ?

Face à cette situation, EELV milite pour d’autres choix budgétaires, une réorientation de la dépense publique vers notamment le renforcement et le développement des transports de proximité du quotidien qui serviront à tous et toutes. De telles sommes doivent être prioritairement investies dans les transports locaux afin de faire gagner beaucoup de temps à des centaines de milliers d’habitants.

En Midi-Pyrénées, alors qu’il est prioritaire de développer la desserte de proximité (voyageurs et fret) afin de couvrir les besoins sur l’ensemble du territoire le choix est fait de créer une nouvelle LGV dont le coût ne cesse d’augmenter (5 millions le kilomètre au début à 20 millions en 2012). Plusieurs collectivités locales ont fait preuve de sagesse en se retirant de ce jeu de dupes (Conseils généraux du Gers, du Lot et Garonne). A quand un abandon pur et simple de cette LGV et un choix plus cohérent de réaménager la ligne existante dont le cout est inférieur 5 milliards contre 8 milliards pour la LGV pour un différentiel de 20 minutes ? N’oublions pas aussi la ligne Paris-Limoges-Toulouse.

Pour EELV, les dépenses publiques, ne doivent pas être les outils de financement à perte de ces grands projets inutiles. Ne nous laissons pas berner par le mirage d’une croissance et d’un développement dépendant de grands équipements ruineux et énergivores. Réorientons ces dépenses vers des projets plus modestes, plus sobres, qui répondent aux besoins réels des populations et qui engagent enfin la transition énergétique.

 

Tribune cosignée par Xavier Bigot et Cécile Péguin

 

Tribune : Rubrique d’un journal ou d’un autre média réservée à une personne qui n’appartient pas à l’équipe de rédaction.


La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

3 Commentaires

  1. L’article comporte une erreur qui diminue considérablement sa portée, bien qu’il soit au demeurant pertinent. Le coût de ré-aménagement des lignes est de 1,5 Milliards à 2,8 milliards selon les options choisies et non 5 milliards. un dossier de presse est à votre disposition que nous diffusons actuellement car les partisans de la LGV, le conseil Régional de midi Pyrénées en-tête, font circuler des informations erronées pour justifier la LGV dont ils rêvent.

  2. Bonjour
    Si vous lisez bien l’article nous indiquons justement que le coût du réaménagement de ligne existante est INFÉRIEUR à 5 milliards.
    Cordialement
    Xavier BIGOT

  3. Bonjour;
    Merci de votre réponse, mais le coût de réaménagement des lignes existantes est entre 1,5 et 2,7 milliards et non inférieur à 5 Milliards. La nuance est importante. Pourquoi est ce important de le préciser? Simplement que M.Malvy fait circuler des fausses info pour accréditer sa thèse; de vouloir une LGV a tous prix . Si vous relisez les communiqués de presse depuis début Octobre, vous constaterez que le coût de la LGV a été de 4 puis 4, 3 puis 5,4 milliards pour affirmer lors du Colloque du 13 Novembre que ce cout était de 8 Milliards. Malvy ne parle jamais de l’option dont vous parlez. Merci donc de l’avoir fait .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici