Accueil Opinions Gold 31 Municipales Toulouse : Si j'étais Christine De Veyrac...

Municipales Toulouse : Si j’étais Christine De Veyrac…

De Veyrac va-t-elle se venger ?Jean-­Louis Borloo vient de donner, comme chacun le sait, la pleine mesure de l’étendue de sa débâcle politique personnelle sur le plan régional en offrant aux toulousains l’image de son incapacité totale à pouvoir constituer une liste UDI autonome à Toulouse.

 

En effet, le seul fait de demander à une pincée de ses militants, de quitter Christine de Veyrac à la toute dernière minute, pour rejoindre la candidature de Jean-­Luc Moudenc, a de quoi faire sourire, tant sur le poids virtuel que représente véritablement l’UDI, que sur le courage pour le moins fort discutable dont vient de faire preuve l’homme politique. Nous serons sur ces deux points, désormais fixés.

Voici que Jean-­Louis Borloo, l’ex éléphant de Nicolas Sarkozy, d’ hier, accouche donc aujourd’hui d’une souris, qui pourrait bien demain, si on n’y prenait garde, courir sur les murs, comme aux plafonds.

Mais il y a pire ! Le départ sans panache, de quelques uns de ses militants, partis se ranger auprès de l’ex maire battu en 2008 par Pierre Cohen, n’a rien changé aux sondages, puisque avec ou sans l’UDI, Christine de Veyrac reste toujours créditée de 3% d’intentions de vote.

Rien de surprenant à cela, puisque ces ralliements « in extremis », n’apportent généralement dans leur escarcelle, que leur seule et unique voix dans les urnes. Cela ne constitue pas, loin s’en faut, le ciment d’une majorité.

C’est à cet instant précis de mes réflexions, et tandis que je pensais à ce que pouvait bien ressentir en ce moment même une Christine de Veyrac aussi pitoyablement lynchée par un machisme ambiant oh combien méprisable, que me sont revenus en mémoire allez savoir pourquoi, les paroles d’une chanson de Julien Clerc qui porte ce titre évocateur : « SI J’ETAIS ELLE »….

Comment réagirais-­je personnellement si j’étais à la place de Christine de Veyrac ? Je vais vous le dire:

« SI J’ETAIS ELLE …

Je saurais dire tant de ces choses

Tant de ces mots qu’elle ne dit pas »…

(Gold 31 : Comme de rappeler aux amnésiques l’exemplarité de la manière dont se sont déroulées les élections pour la présidence de l’UMP…au national comme en région).

« SI J’ETAIS ELLE…

Je ne voudrais pas de tous ces songes

De tous ces drôles de mensonges »…

(Gold 31 : De ceux notamment d’un Jean-­Louis Borloo qui investit quasiment une candidate un jour, officieusement, pour la désinvestir le jour d’après, officiellement)

« SI J’ETAIS ELLE…

Je ne chercherais pas tellement d’excuses »…

(Gold 31 : A ces hommes surtout, qui sont à l’image de leur lâcheté)

« SI J’ETAIS ELLE…

Je n’aimerais pas me voir souffrir »…

(Gold 31 : Surtout pas devant eux)

« SI J’ETAIS ELLE…

Je voudrais bien juste pour voir

Juste pour rien, juste comme ça, voir comment ça serait »…

(Gold 31 : Voir comment ça serait si Christine appelait demain, à voter FN. Juste pour le fun.)

 

3% + 7%…cela ferait 10% pour ne pas dire…une triangulaire !

Ah mes amis, quelle vengeance méritée, cela serait pour dame Christine !

Mais comme le dit la chanson de Julien Clerc à travers son conditionnel… « je ne suis pas elle ». Pas plus que je ne suis frontiste.

Mais de vous à moi, je dois vous avouer mes amis, que cela fait du bien parfois, de fredonner… « des airs interdits ».

 

Chronique signée par notre chroniqueur de droite « JFV » (alias Gold 31) que vous retrouvez un jeudi sur deux sur Toulouse Infos ou sur son blog : http://jeff123.typepad.fr/royalmensonge/.


La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

10 Commentaires

  1. Encore un tissu de con**ries racontées par ce “chroniqueur” : aucun sondage n’a testé veyrac depuis le retrait du soutien de l’udi. donc impossible de dire si ce retrait lui fait perdre des voix ou non contrairement a ce qu’ils affirme.
    toulouse infos est tjr autant tirée vers le bas avec ces piètres éditos qui anéantissent la qualité des articles de mr truillé…

  2. Ah je ris, franchement de ce bon coup de notre ami gold. Non seulement
    la musique adoucit les moeurs, mais c’est plus drôle encore quand c’est
    une chanson paillarde.
    Pour un peu, ça me donnerait presque l’idée de chanter moi aussi
    quelque chose du genre: L’important, c’est Larroze, l’important, c’est
    Larroze, l’important, c’est Larroze, crois moi.

  3. Gilbert, il ne faut pas confondre les sondages qui sont programmés pour les pépères, voire les barbares de la comédie politique, et un article qui analyse en finesse des maux liés à des girouettes qui changent de direction comme on passe d’un bordeaux à un bourgogne. D’un côté, il y a un jeu malsain nihiliste auquel on ne croit pas par dégoût de soi-même, de l’autre une fidélité à la Chose Publique dans ce qu’elle a de plus Noble. Non seulement la convocation de Clerc est drôle, mais surtout elle nous indique une voie claire pour se tenir à un affect politique durable et admirable ! Cela s’appelle une ligne claire en opposition à un” bordereau” interchangeable ou plutôt au bord de l’eau, de la noyade ! Sous l’apparent machiavélisme Goldinien pointe un effet de fidélité sans aucune empreinte de facticité ! Quand je lis Gold 31, c’est la félicité de la fidélité et non de la cécité. Le comprenons-nous ?

  4. La vérité c’est que les dès sont jetés depuis bien longtemps pour ce qu’on appelle la droite toulousaine, JLM n’était et ne sera jamais le bon candidat et si ça tourne mal c’est que les “amateuristes” politiques qui l’entourent sont les véritables artisans de la défaite. Par lâcheté, médiocrité ou par incapacité d’analyse politique ils ont suivi le mauvais cheval. En 2010 s’ils avaient suivi Christine ils seraient aujourd’hui dans le wagon de tête. Dommage pour Tlse mais j’espère que Christine fera un bon score et qu’elle montrera ainsi que l’avenir pour Tlse c’est elle.

  5. Si j’étais elle mon cher Gold, je ne me serrai pas mis dans une position de hors jeu ! Pourquoi, s’est elle mise sur le banc de touche, alors qu’en étant un peu plus finaude, elle acceptait de s’allier à la liste Moudenc (comme un cheval de Troie) pour mieux rebondir ensuite ! Comme bien d’autres, nous connaissions les transactions discrètes au sommets de l’UDI et de l’UMP, d’ailleurs faciles à deviner, Christine pour Toulouse était le produit du marchandage ! Ici on vous appuie et vous nous renvoyez l’ascenseur par là ! Une certaine bourge naïve à particule de Toulouse, m’avait traité de menteur sur “FB” il y a quelques semaines quand je prétendais au lachage en cours de CDV pour les municipales !
    Cette femme au demeurant fait de l’excellent travail comme député européenne, c’est dommage qu’elle se fragilise par son manque de stratégie politique !
    Si j’étais elle, je ne me serai pas mis dans ce pétrin !

  6. Réponse de Gold31 à JD DELAIRE

    Mon cher JD, CDV aurait dû être plus finaude, me dis-tu? Est-ce à dire qu’elle aurait dû par exemple tricher aux élections ou pirater des ordinateurs pour conserver son siège?

    Que t’inspire aussi ce qui suit:

    Communiqué de presse du site officiel de l’UDI (juin 2013):

    Hervé Morin officialise l’investiture par l’UDI de Christine de Veyrac pour les Municipales à Toulouse. Il a déclaré que tout l’UDI, Jean-Louis Borloo en tête, était et sera derrière elle…manifestant ainsi un soutien fort et indéfectible envers la candidate. Jean Iglésis, nouvellement élu Président de la Fédération UDI de Haute Garonne, a salué cette investiture…

    Non, JD, même si je n’ai pas soutenu CDV cette fois, je ne peux pour autant, cautionner pareille lâcheté de la part de tels colistiers.

  7. Pendant qu’on investissait à la hâte pressente de CDV à Toulouse
    à Paris se jouais une autre partition dans les états majors avec les mêmes et l’UMP…! A Paris on souhaitait une liste d’union, que CDV refusait à Toulouse ! Alors on fait les municipales dans le désordre, Cohen s’en régale !

  8. Réponse de Gold31 à JD DELAIRE:

    “A Paris on souhaitait une liste d’union, que CDV refusait à Toulouse (je te cite JD)

    Soit.

    Mais alors, qui décide des candidats ou d’une élection municipale à Toulouse? Les toulousains, ou bien Paris?

    Qu’avons-nous à faire des tractations (quelles qu’elles soient du reste), qui peuvent agiter le microcosme des quelques fidèles sur lesquels peut encore compter un Jean-François Copé à Paris?

    Nous n’en avons, mon cher Jean Daniel, rien à faire!

    S’il est normal en démocratie d’avoir plusieurs candidats au 1er tour, il était tout-à-fait normal que Christine de Veyrac ait souhaité tenter sa chance.

    Ce qui est moins normal en revanche, c’est qu’un seul d’entre eux puisse “exiger” des autres, (Moudenc pour ne pas le nommer) un ralliement à sa seule candidature, dès le 1er tour.

  9. De tout temps pour les villes de plus de 10 000 habitants ce sont les partis politiques qui donnent leurs investitures. Ceci laisse supposer que dans certains cas il y a des arrangements entre partis politiques de même sensibilité. Cette pratique est basée sur le raisonnement simplet qui consiste à dire les électeurs sont cons si nous nous unissons ils voteront pour le pingouin que nous aurons soutenu ensemble. Seulement aujourd’hui union n’est pas addition. Dans ces municipales toulousaines si moudenc perd il perdra dans la honte puisqu’il aura eu le plus large soutien qu’il pouvait espérer. Pour CDV, quelque soit son résultat comme elle se sera présentée sans soutien elle en sortira grandie et si elle le souhaite Toulouse devra compter avec elle aux prochaines municipales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici